Date publiée: 2 août 2020

Sebastian Vettel a déclaré qu’il n’accuserait personne de «mauvaises intentions» après un week-end très difficile du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le quadruple champion du monde, qui quitte la Scuderia à la fin de la saison 2020, a connu un week-end triste à Silverstone avant la course de dimanche.

Sa session FP1 s’est terminée après seulement trois tours en raison d’un problème de refroidisseur intermédiaire, tandis que des pédales de frein desserrées et d’autres pièces cliquetant autour du cockpit ont gâché ses autres sorties d’essais libres. Vettel a été repéré à de nombreuses reprises en essayant de localiser et de réparer lui-même les pièces détachées.

La morosité et la morosité se sont poursuivies lors des qualifications pour Vettel alors qu’il voyait son meilleur temps au tour supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste, ce qui signifie qu’il avait près d’une seconde d’avance sur son coéquipier Ferrari Charles Leclerc en Q3 et s’alignera à partir de la 10e place sur la grille de dimanche.

Après les qualifications, le conseiller en sport automobile de Red Bull, le Dr Helmut Marko, se méfiait du rythme de Ferrari, étant donné à quel point Leclerc était proche de l’alignement de P3 devant Max Verstappen (seulement 0,012 s).

Rendez-vous dans la boutique de Formule 1 pour tous vos produits officiels Sebastian Vettel

«C’est un mystère pour nous d’où Leclerc a obtenu la vitesse», a déclaré Marko via Auto Bild.

«Il a été plus rapide dans les lignes droites que nous. Cependant, cela semble avoir été uniquement avec lui, pas avec Vettel.

Vettel, cependant, interrogé sur les fortunes contrastées de chaque côté du garage Ferrari, n’a pointé du doigt personne.

«Je ne veux accuser personne de mauvaises intentions. De mon côté, les choses ne se sont pas non plus idéalement déroulées en qualifications », a déclaré Vettel.

Il a ajouté à Channel 4: «Néanmoins, je vais essayer tout ce que je peux et voir ce que nous pouvons faire.

«Pour l’avenir, il est évident que commencer sur le soft n’est pas idéal mais c’est ce que c’est, donc nous devons essayer d’en tirer le meilleur parti.

«Je suis relativement confiant que la course sera meilleure.

«Combien je ne sais pas. Je ne peux rien promettre, mais ça ne peut pas être bien pire. Je pense que c’est probablement plus moi qui m’assure que tout est réuni.

« Ce n’est donc pas une bonne session, mais voyons ce que nous pouvons faire. »

Suivez toute l’action du Grand Prix de Grande-Bretagne avec le live center PlanetF1