L’ancien entraîneur de l’OM Rolland Courbis est catastrophé par le recrutement effectué depuis l’entame du Champions Project.

Si l’OM réalise une première partie décevante, avec un parcours laborieux en Ligue 1 (8 victoires, 2 nuls, 6 défaites) et même honteux en Ligue Europa (élimination dès la 4e journée), les raisons sont bien identifiées par les observateurs. Rolland Courbis, sur RMC Sport, a résumé les problèmes de la formation de Rudi Garcia: au rang des « satisfactions individuelles« , « il y en a peu » comme « Thauvin et Sanson« , « Sakai et Ocampos qui sont volontaires » ainsi que « Lopez et Kamara, les jeunes en devenir« .

L’ancien entraîneur de l’OM (1997-1999) pointe du doigt les joueurs moins performants que la saison passée, à savoir « Mandanda, Pelé, Sarr, Germain, Amavi, Rolando, Gustavo, Rami, Payet » mais évoque surtout « les erreurs de recrutement » depuis deux ans. « J’en trouve quand même 8. Il y a Njie, Hubocan, Mitroglou, Sertic, Evra qui est parti, Abdennour et les trois de cette année, Radonjic, Caleta-Car et Strootman« , énumère-t-il, avant de lancer, malicieux: « Si je lis le montant des transferts, les salaires et les charges, j’ai envie de prendre une corde et de chercher un arbre« .

Il est toujours bon de le rappeler, mais le recrutement estival est effectivement catastrophique pour le moment. La phase 2 de l’OM Champions Project est d’accueillir des jeunes à fort potentiel et Duje Caleta-Car et Nemanja Radonjic, des inconnus recrutés à prix d’or, peinent franchement à s’imposer. Quant à Kevin Strootman, à qui on a déroulé le tapis rouge à la demande de Rudi Garcia, il est incapable de devenir l’un des leaders de l’équipe.

Rolland Courbis s’interroge ainsi sur les choix réalisés par la direction sportive, qui a probablement manqué de lucidité après « une bonne saison avec ce parcours en Ligue Europa contre des adversaires à la portée de l’OM sauf en finale« , contre l’Atlético. L’expérimenté coach rappelle d’ailleurs que Marseille est « un endroit particulier« , parce que les supporters sont « chauvins et connaisseurs car ils ont eu le plaisir de voir des grands joueurs« . L’effectif actuel n’en comporte pas beaucoup.