Les derniers matches de championnat disputés par l’OM et surtout la récente élimination en Coupe de France face un pensionnaire de National 2 sont révélateurs du malaise qui entoure actuellement le club phocéen. L’effectif actuel ne semble pas être en mesure de redresser rapidement la situation. Le mercato d’hiver peut-il répondre à l’urgence ?

Un effectif avec de nombreux manques

Soyons clairs : le recrutement effectué l’été passé n’a, pour le moment, absolument rien apporté à l’OM. Strootman et Caleta Car enchaînent les prestations sans relief et Radonjic joue très peu. Au début de la saison, l’équipe a été portée par les bonnes performances réalisées par Dimitri Payet et surtout Florian Thauvin, masquant ainsi les manques de l’effectif. Ces deux joueurs subissent logiquement en ce moment le contre-coup de leurs efforts.

L’autre problème concerne le poste de numéro 9. Mitroglou n’est pas à la hauteur des espérances des supporters et Germain ne peut évoluer seul en pointe. Le recrutement d’un renfort à ce poste devient une réelle urgence. Mario Balotelli pourrait être transféré dans cette optique même si de nombreux doutes sur son état actuel subsistent.

Et si les joueurs n’étaient pas les seuls responsables ?

Certains supporters et observateurs de l’OM commencent à contester le coach Rudy Garcia. En effet, ils le tiennent pour principal responsable de l’échec de la campagne estivale de recrutement après une saison sportive pour le moins réussie avec une finale de League Europa. Il est vrai que Garcia a lui-même choisi les trois joueurs et notamment la recrue vedette, Strootman, qu’il a connu lors de son passage à l’AS Roma.

La bonne entente entre tous les membres de l’effectif semble avoir disparue. Des cadres – et non des moindres – comme Payet ou Luiz Gustavo ne sont plus à leur niveau alors qu’ils sont censés porter cette équipe. De plus, des journalistes évoquent des crises fréquentes et répétées entre Payet, Mandanda et Thauvin notamment.

Enfin comment ne pas pointer les responsabilités de l’encadrement ? Andoni Zubizaretta ne s’occupe pas réellement de recrutement puisque Rudy Garcia semble être le seul décisionnaire en ce domaine. Le président Jacques-Henri Eyraud commence également à être pointé du doigt par les supporters phocéens. Pour l’heure, ce dernier soutient encore le coach et son directeur sportif. A-t’il de toute façon une autre option ? Nul doute que l’actionnaire américain Frank McCourt ne devrait pas tarder à lui demander des comptes…