7 aspects à prendre en compte pour garer une trottinette électrique sans être verbalisé | Moteur

Utiliser une trottinette électrique et la laisser mal garée est la principale cause de sanction chez les usagers. Avec ces sept clés vous vous assurerez d’éviter l’amende.

Ce n’est pas seulement l’endroit ; le comment est également important. On se réfère à clés pour garer (bien) un scooter électrique dans les grandes villes car il s’agit de la principale infraction chez les utilisateurs de ce type de mobilité personnelle.

L’opérateur de mobilité Voi a réalisé un test pilote à Oslo. La capitale norvégienne fait partie des villes européennes où l’usage des scooters électriques est imposé ; C’est aussi l’un des mieux préparés à ce type de mobilité. Là, pendant la durée de l’étude, plus de 50 % des utilisateurs ont terminé leurs déplacements et se sont garés dans ou à proximité des solutions de stationnement. « Cela montre la relation directe entre une bonne infrastructure de stationnement et un meilleur comportement des usagers », affirment les responsables de l’étude.

Si le même test était effectué à Madrid, les résultats seraient bien différents. Dans la capitale espagnole, 600 amendes quotidiennes en moyenne sont infligées aux utilisateurs de scooters mal garés.

Lors de l’achat d’un scooter électrique, il est normal que vous ayez beaucoup de doutes. Pour que vous sachiez ce que vous devez rechercher, dans ce guide, nous expliquons tout ce que vous devez prendre en compte pour choisir le modèle le plus approprié pour vous.

Sept clés pour bien garer sa trottinette électrique

L’entreprise de micromobilité propose sept clés à prendre en compte lors du stationnement d’une trottinette électrique :

Ne bloquez pas les trottoirs. Arriver à destination et libérer le scooter à ce même point figure en tête de liste des amendes les plus fréquentes parmi les utilisateurs de scooters électriques. De Voi, ils conseillent : « Avant de terminer le voyage, réfléchissez à la façon dont les autres, y compris ceux qui ont des problèmes visuels ou de mobilité, peuvent être affectés par le scooter ». Evitez le places de parking surchargé. Si vous êtes dans une ville avec des places de stationnement désignées et que beaucoup de scooters sont déjà garés dans une ville, passez à la suivante. Moins de 10 véhicules dans une aire de stationnement est une bonne règle de base. Garder le points d’accès gratuits. C’est la même chose pour n’importe quel véhicule. Nous devons veiller à ce que nos véhicules ne bloquent pas l’entrée ou la sortie des garages, des arrêts de bus, des magasins ou des stations de métro, etc. Garder le ordre. Si vous voyez trois scooters bien garés d’affilée, rejoignez cette rangée. Et mieux s’il est en position verticale et pointant dans la même direction.
Ne bloquez pas le trafic. Gardez les routes, les pistes cyclables et les passages pour piétons dégagés. Se garer dans position verticale. Votre scooter doit être garé en position verticale. Les trottinettes inclinées prennent beaucoup de place, sont difficiles à dépasser et constituent un problème de sécurité, en particulier pour les groupes les plus vulnérables. Laisser seul dans la zone de service. Chaque opérateur dispose d’une zone de service limitée et vous devez laisser votre scooter garé dans ce périmètre ; certains ont des parkings obligatoires (donc si vous laissez le véhicule à l’extérieur, vous serez pénalisé).

Quelle est l’amende pour laisser un scooter mal garé

Concernant le montant, chaque conseil municipal fixe les pénalités à payer. Madrid, par exemple, sanctionne d’amendes de 30 euros ceux qui laissent le scooter garé dans un endroit interdit. L’amende pour conduite sur trottoirs ou zones piétonnes ou pour non-respect des feux tricolores est généralement de 200 euros.

Cet article a été publié dans Autobild par Noelia López.

Share