90 minutes pour faire fuir la crise

24/10/2021 à 21h00 CEST

.

Getafe et Celta Ils se retrouveront ce lundi au Colisée Alfonso Pérez enveloppés dans une aura de crise sportive qu’ils tenteront de laisser derrière eux avec une victoire sur quatre-vingt-dix minutes qui sera la clé de l’avenir des deux équipes.

Aussi bien les hommes de Quique Sánchez Flores que ceux d’Eduardo Coudet ont besoin d’un regain de moral qui ne peut venir que sous la forme de trois points. Encore plus ceux de Quique, qui ne connaît toujours pas la victoire après neuf journées et sont les derniers de la catégorie.

L’entraîneur de Getafe fera ses débuts devant son public après avoir dirigé le club Azulón pour la première fois la journée dernière contre Levante au stade Ciudad de Valencia. Sa première était pas mal, a ajouté un point après le nul 0-0, mais, en raison de sa situation, c’était clairement insuffisant.

Pour le moment, il accumule au classement deux points sur 27 possibles. L’autre, il l’a eu contre la Real Sociedad il y a deux jours et maintenant il ne peut plus échouer. Il doit gagner oui ou oui pour ne pas voir le salut de loin. Pour Getafe, le duel contre le Celta s’apparente presque à une finale.

À ses débuts avec Quique sur le banc, l’équipe du sud de Madrid a au moins réussi à garder sa cage inviolée et a montré une force défensive qui n’avait pas été vue par Getafe depuis longtemps. Le système d’accumulation des milieux de terrain au centre du terrain a fonctionné pour Quique (jusqu’à quatre), et l’équilibre est revenu à un groupe qui en manquait ce cours.

Cependant, Getafe ne mord toujours pas. Il n’a marqué que trois buts et sans succès dans les buts rivaux, ce sera une mission presque impossible de quitter les places de relégation. Quique, avec quelques pertes importantes qui pourraient réparer ce gâchis, devra continuer avec un onze qui, Sauf dans la figure de Sandro Ramírez, il lui manque un but.

Des joueurs qui pourraient donner de la profondeur sur les ailes comme Victor Machín « Vitolo » ou le Tchèque Jakub Jankto, sont toujours à l’infirmerie. Il rejoint les deux Jaime Mata, un but garanti les saisons passées et qui n’a pas encore récupéré complètement d’un inconfort physique. Tous les trois seront probablement récupérés le plus tôt possible.

L’Uruguayen Erick Cabaco ne pourra pas non plus jouer, une autre des pertes sur lesquelles Quique devra compter et qui affectera le centre de la défense. Le reste du modèle sera disponible et Il est probable que Getafe jouera avec le même onze qui a fait match nul la veille.

Le Celta est également obligé de réagir au Colisée Alfonso Pérez pour éviter la première crise de « l’ère Coudet », après n’avoir remporté que deux matchs lors des neuf premières journées, dans lequel il a montré une sécheresse de notation inquiétante, magnifié par la forme basse de Iago Aspas.

Avec un seul but lors de leurs trois derniers duels, celui signé par Denis Suárez lors de la remise du match contre Grenade qui a marqué la première victoire à Balaídos, le Celta doit récupérer le coup de poing qu’il a montré la saison dernière sous la direction de l’entraîneur argentin. , qui a égalé les nombres qui Ils ont coûté son travail à Óscar García Junyent en novembre 2020.

La première « finale » du championnat contre le fond se jouera l’équipe céleste sans l’international péruvien Renato Tapia, pièce fondamentale pour Coudet en raison de l’équilibre qu’il apporte au centre du terrain.

Votre position l’occupera Fran Beltrán, qui a joué à un niveau élevé contre Séville. Il sera accompagné dans l’entrejeu de Brais Méndez et Nolito sur les ailes, avec Denis en attelage derrière Santi Mina et Aspas, incontestables en attaque même s’il est loin d’être sa meilleure version.

En défense, la question est de savoir si Coudet garde Joseph Aidoo à côté de Murillo au centre de la défense ou rend la propriété au Mexicain Néstor Araujo, comme Javi Galán et Hugo Mallo sont fixés sur les côtés.

Compositions probables :

Getafe : Soria ; Damian, Djené, Cuenca, Olivera; Arambarri, Florentino, Maksimovic, Timor, Aleña ; Sandro.

Celtique: Dur; Hugo Mallo, Araujo, Murillo, Javi Galán ; Beltran ; Brais Méndez, Denis Suárez, Nolito ; Aspas et Mina.

Arbitre: Juan Martínez Munuera (Comité Valencien).

Stade: Colisée Alfonso Pérez.

Heure: 21h00.

Share