À compter du 1er janvier, les non-déclarants d’une déclaration de TPS mensuelle ne pourront plus produire GSTR-1

Le Conseil central des impôts indirects et des douanes (CBIC) avait notifié l’authentification Aadhaar pour l’enregistrement de la TPS à compter du 21 août 2020.

Les entreprises qui ne produisent pas une déclaration sommaire et qui paient la TPS mensuellement ne pourront pas produire la déclaration des ventes GSTR-1 du mois suivant à partir du 1er janvier de l’année prochaine.

Le Conseil de la TPS lors de sa réunion de Lucknow le 17 septembre a décidé de prendre une série de mesures pour rationaliser la conformité, y compris l’authentification Aadhaar obligatoire pour que les entreprises puissent déposer des demandes de remboursement.

Ces mesures contribueraient à éviter les fuites de revenus dues à l’évasion de la taxe sur les produits et services (TPS), qui a été lancée le 1er juillet 2017.

Le Conseil a décidé de modifier la règle 59(6) des Règles centrales de la TPS avec effet au 1er janvier 2022, afin de prévoir qu’une personne inscrite ne sera pas autorisée à fournir le formulaire GSTR-1, si elle n’a pas fourni la déclaration sous forme de formulaire GSTR. -3B pour le mois précédent.

Actuellement, la loi restreint le dépôt de déclaration pour les fournitures sortantes ou GSTR-1 au cas où une entreprise ne produirait pas le GSTR-3B des deux mois précédents.

Alors que les entreprises déposent le GSTR-1 d’un mois donné avant le 11e jour du mois suivant, le GSTR-3B, par lequel les entreprises paient des impôts, est déposé de manière échelonnée entre le 20e et le 24e jour du mois suivant.

Le Conseil a également rendu obligatoire l’authentification Aadhaar de l’inscription à la TPS pour pouvoir déposer une demande de remboursement et une demande de révocation d’annulation d’inscription.

Le Conseil central des impôts indirects et des douanes (CBIC) avait notifié l’authentification Aadhaar pour l’enregistrement de la TPS à compter du 21 août 2020.

La notification prévoyait également que dans le cas où les entreprises ne fourniraient pas de numéro Aadhaar, l’enregistrement de la TPS ne serait accordé qu’après vérification physique de l’établissement.

Le Conseil a maintenant décidé que les entreprises devront désormais lier leur enregistrement à la TPS à l’Aadhaar biométrique pour réclamer des remboursements d’impôt tout en demandant également la révocation de l’annulation de l’enregistrement.

Le Conseil, composé des ministres des Finances centraux et des États, a également décidé lors de sa 45e réunion que les remboursements de la TPS seront versés sur le compte bancaire, qui est lié au même PAN sur lequel l’enregistrement a été obtenu au titre de la TPS.

Share