Actualité d’Emmanuel Macron : la France demande une compensation pour l’accord sur les sous-marins AUKUS | Monde | Nouvelles

AUKUS : la France a peur de s’isoler selon un expert

Plus tôt cette semaine, Boris Johnson, Joe Biden et Scott Morrison ont dévoilé la nouvelle alliance AUKUS. Cela renforcera la coopération en matière de renseignement et de recherche entre le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Australie, dans une tentative apparente de contenir la Chine.

Dans le cadre de l’accord, le Royaume-Uni et les États-Unis ont convenu d’aider l’Australie à construire des sous-marins à propulsion nucléaire.

Cela a conduit à l’annulation d’un accord de 72,8 milliards de livres sterling pour acheter des sous-marins à une société française, provoquant l’indignation à Paris.

La France a rappelé ses ambassadeurs des États-Unis et d’Australie en signe de protestation.

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement français, a déclaré qu’une compensation doit être versée à la France.

La France demande une compensation pour un contrat de sous-marin annulé (Image: GETTY)

La France

« De toute évidence, il y aura un besoin de compensation » (Image: GETTY)

Apparaissant dimanche à la télévision française BFM, il a déclaré: «De toute évidence, il y aura un besoin de compensation.

« C’est le travail qui va être fait maintenant car nous avons besoin de clarification.

« Nous devons échanger avec nos partenaires pour voir comment ils entendent sortir de ce contrat puisqu’il y a des clauses qui ont été signées, il y a toute une procédure qui a été prévue. »

On ne sait pas quelle compensation le gouvernement français exigera des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Australie.

LIRE LA SUITE: La Chine « se rapproche » de la guerre avec les États-Unis alors que Xi Jinping perd patience, prévient un ancien député du MI6

La France

AUKUS est une nouvelle alliance entre la Grande-Bretagne, l’Amérique et l’Australie (Image : GETTY)

La presse australienne rapporte que Naval Group, la société française avec le contrat initial, recevra environ 250 millions de dollars (213 millions de livres sterling) de Canberra.

Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, a qualifié l’accord AUKUS de « coup de poignard dans le dos » pour la France.

Il a commenté : « C’était vraiment un coup de poignard dans le dos.

« Nous avons construit une relation de confiance avec l’Australie, et cette confiance a été trahie. Cela ne se fait pas entre alliés.

A NE PAS MANQUER

Les Britanniques furieux alors que les Français déplorent les fermetures de M&S [SHOCK]
Macron snobé à nouveau dans une amère humiliation publique pour la France [REVEAL]
Furious France annule les réunions au Royaume-Uni car ils qualifient Boris de duplicité [ANGER]

La France

La nouvelle alliance a été annoncée par Biden, Johnson et Morrison (Image: GETTY)

La France

Biden devant les drapeaux des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Australie (Image: GETTY)

Un appel téléphonique entre M. Biden et le président français Emmanuel Macron est attendu « dans les prochains jours ».

Selon le Daily Telegraph, cela aura lieu à la demande de M. Biden.

M. Morrison a défendu la décision du sous-marin, affirmant qu’elle garantirait mieux la sécurité de l’Australie.

Il a déclaré : « Je ne regrette pas la décision de faire passer l’intérêt national de l’Australie en premier.

Le Premier ministre australien dit que la France a été prévenue de l’accord sur les sous-marins

« La capacité que le [French built] Les sous-marins de la classe d’attaque n’allaient pas fournir ce dont l’Australie avait besoin pour protéger nos intérêts souverains.

« Ils auraient eu toutes les raisons de savoir que nous craignons profondément que la capacité fournie par le sous-marin de classe Attack ne réponde pas à nos intérêts stratégiques et nous avons clairement indiqué que nous prendrions une décision basée sur notre intérêt national stratégique.

Peter Dutton, le ministre australien de la Défense, a insisté sur le fait que Canberra avait déjà fait part de ses inquiétudes concernant le contrat français, qui avait pris du retard.

La France

AUKUS est largement considéré comme visant à contenir la Chine (Image: GETTY)

S’adressant à Sky News Australia, il a déclaré: « Les suggestions selon lesquelles les préoccupations n’avaient pas été signalées par le gouvernement australien, défient simplement, franchement, ce qui est connu du public et certainement ce qu’ils ont dit publiquement sur une longue période de temps. »

Les tensions entre la Chine et l’Occident ont augmenté à propos du commerce, des droits de l’homme, de Taïwan et de la mer de Chine méridionale.

Pékin a menacé de prendre par la force Taïwan, qu’il considère comme faisant partie intégrante de la Chine.

Share