Actualités de l’UE: Bloc averti de 236 000 nouveaux décès de Covid – après la vantardise de la cible du vaccin VDL | Politique | Nouvelles

Hans Kluge, directeur de l’OMS pour l’Europe, a averti qu’un « manque d’accès aux vaccins dans certains pays » et « le scepticisme à l’égard des vaccins et le déni de la science » pourraient entraîner 236 000 décès supplémentaires de Covid d’ici la fin de l’année. Il a déclaré que la situation était « profondément préoccupante », en particulier dans les pays à faible revenu d’Europe centrale et orientale. Ce sera une nouvelle inquiétante pour les Européens malgré le fait que la chef de l’UE Ursula von der Leyen a proclamé que le bloc avait atteint un objectif fixé au début de l’année.

Le président de la Commission européenne a déclaré : « Soixante-dix pour cent des adultes dans l’UE sont complètement vaccinés.

« Je tiens à remercier les nombreuses personnes qui ont rendu cette grande réussite possible. »

En janvier, les eurocrates ont déclaré que « d’ici l’été 2021, les États membres devraient avoir vacciné au moins 70 % de la population adulte ».

Cet objectif a été soumis à une pression importante en raison d’un manque d’approvisionnement garanti par le déploiement de la vaccination mené par Bruxelles et des problèmes de sécurité concernant le jab AstraZeneca.

Mais les États membres ont pu accélérer massivement leurs déploiements au fil des mois.

Cependant, l’annonce de Mme von der Leyen marque les énormes différences entre les différents pays de l’UE.

Certains pays dépassent confortablement l’objectif de 70 pour cent, tandis que d’autres dans la région orientale plus pauvre du bloc sont loin derrière.

Alors qu’au moins 255 millions de personnes ont été entièrement vaccinées contre le coronavirus, la situation diffère énormément d’un pays à l’autre.

Malte a complètement vacciné plus de 90 pour cent de sa population adulte, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

L’Irlande et le Portugal ont vacciné plus de 80 pour cent de leur population adulte, tandis que la France en a vacciné environ 70 pour cent, selon les données de l’agence de l’UE.

À LIRE : L’économie allemande au bord du gouffre alors que les géants de l’industrie automobile sont touchés par un choc d’approvisionnement

« Nous avons besoin de plus d’Européens pour vacciner. Et nous devons aussi aider le reste du monde à vacciner. »

Bruxelles a reconnu qu’il existe un « écart inquiétant » dans les taux de vaccination entre les États membres.

Les autorités nationales ont été invitées à se préparer à l’injection de nouvelles doses de rappel pour renforcer l’immunité si les données scientifiques confirment que cela est nécessaire.

Share