Alain Prost : « Pas stupide du tout » pour allonger le calendrier de la Formule 1

Alain Prost a déclaré que l’idée d’étendre le calendrier de la Formule 1 n’était « pas stupide du tout » pour des raisons financières, mais qu’il doit y avoir une limite.

Un calendrier record de 23 courses avait été établi pour cette saison, mais 22 courses devraient être terminées en raison des annulations liées au Covid.

Stefano Domenicali a laissé entendre qu’un autre calendrier contenant 23 grands prix est provisoirement prévu pour 2022, et le dernier accord Concorde entre les équipes permet jusqu’à 25 courses par an.

Pour ceux qui travaillent dans le sport, cependant, l’émergence de trois têtes de course de trois courses le week-end consécutif a accru la charge de travail des membres du personnel qui passent la majeure partie de la saison loin de chez eux.

Cependant, Prost a déclaré qu’il pouvait comprendre le raisonnement derrière la poussée de la Formule 1 pour plus de courses – en particulier d’un point de vue commercial.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur les abonnements mensuels et annuels ! Afin de réclamer cette réduction fantastique, cliquez sur le lien suivant et utilisez le code promotionnel PLANETF10 à la caisse !*

*L’offre se termine à minuit le 26 septembre et exclut les Pays-Bas

« Je pense que la raison d’avoir plus de courses est évidemment d’obtenir plus d’argent parce que nous avons perdu de gros sponsors », a déclaré le quadruple ancien champion du monde sur son podcast, Prost In The Paddock.

« Quand j’étais là-bas, nous avions les cigarettes, nous avions de l’alcool au début et nous avons perdu cette grosse somme d’argent.

« Évidemment, nous avons les constructeurs. Mais au final, nous avons aussi des équipes plus petites sans l’intervention des constructeurs.

« Nous avons un bateau, nous avons un package et nous avons besoin d’obtenir des revenus, des revenus commerciaux, donc augmenter le nombre de courses n’est évidemment pas stupide du tout. »

Cela dit, cependant, Prost ne pense pas que le calendrier devrait être étendu beaucoup plus qu’il ne l’a déjà été.

Le nombre de courses ayant régulièrement augmenté d’année en année en moyenne, le Français pense que la pression sur les membres du personnel de l’équipe ne peut pas devenir écrasante, en particulier avec autant de temps passé loin de chez lui au cours de la saison.

« Il y a toujours une limite », a déclaré le 51 fois vainqueur de la course de F1.

« Nous devons également comprendre que certaines personnes dans les meilleures équipes sont là depuis longtemps et qu’elles veulent passer plus de temps avec la famille, et qu’elles voyagent tout le temps, partout, et [it’s] très, très difficile.

« Je ne suis pas clairement en faveur d’autant de courses. Il faut faire attention de ne pas en avoir trop. »

Share