in

Alavés peut certifier la permanence contre Grenade

16/05/2021 à 8h30 CEST

.

le Deportivo Alavés peut certifier ce dimanche la permanence en Première Division contre le grenade dans un match correspondant à la trente-septième journée de LaLiga Santander, qui se jouera au Mendizorroza, où le peuple nasride va sans la possibilité d’atteindre les places européennes.

La victoire d’Albiazul contre Elche a laissé les babazorros sur le point d’atteindre leur objectif après une saison difficile au cours de laquelle trois entraîneurs ont été sur le banc de l’Alava. Javi calleja Il a frappé la clé dès son arrivée et le club de Vitoria aspire à atteindre son objectif un jour avant de terminer l’une des campagnes les plus serrées de l’histoire.

Une victoire laisserait le Glorieux une campagne de plus dans la catégorie la plus élevée. Dans le cas où il n’atteindrait pas les trois points, il devrait examiner les autres résultats d’une journée qui se tiendra avec des horaires unifiés dans toutes les réunions. La cravate vaudrait la peine Alaves tant qu’il Valladolid et le Elche ne gagnez pas. Si ceux de voie perdre, à l’équation précédente il faut ajouter le Eibar, qui n’a pas à gagner pour que le Vitoria reste en premier.

Pour ce duel, ils seront absents pour cause de blessure Rodrigo Ely, Javi lopez, Jorge Franco “Burgui” et Iñigo Cordoba et Édgar Méndez ne pourra pas non plus s’habiller court en raison de l’accumulation d’avertissements, mais l’entraîneur madrilène aura à nouveau Rodrigo Battaglia après avoir raté le match contre lui Elche.

D’un autre côté, Alberto Rodríguez “Tachi” Oui Jota Peleteiro Ils seront douteux jusqu’à la dernière minute car ils n’ont pas pu faire d’exercice ces derniers jours en raison d’un processus grippal. Ainsi, en plus du milieu de terrain argentin, des hommes comme Ximo Navarro ou alors Lucas Perez, absent dans le onze de départ qui a sauté à Martinez Valero dernier jour.

le grenade, pour sa part, visitez ce dimanche à Alaves avec peu d’enjeu, une fois qu’il a atteint la permanence il y a plusieurs semaines et qu’il n’a plus d’options mathématiques pour atteindre une place européenne pour la saison prochaine. L’équipe dirigée par Diego Martinez fait face à la fois à ce choc et à celui du dernier jour contre la Getafe dans le but de clôturer de la meilleure façon possible une campagne historique pour sa première participation européenne réussie.

Les rojiblancos visent à obtenir le maximum de points possible lors de ces deux derniers matchs pour conclure LaLiga Santander aussi haut que possible dans le classement et finir, au moins, dans les dix premiers du tableau. le grenade arrive au jeu dans une mauvaise dynamique de résultats, car après avoir battu le Barcelone dans le Camp Nou (1-2) ont perdu consécutivement leurs trois derniers matchs contre Cadix (0-1), le Betis (2-1) et le Real Madrid (1-4).

L’affrontement à Vitoria sera le troisième que l’équipe andalouse a joué en seulement six jours, depuis lundi, ils ont visité le Betis et jeudi il a reçu Real Madrid, et elle sera à nouveau conditionnée par les nombreuses pertes qu’elle entraîne.

Manquant par pénalité Roberto Soldado, qui se réalisera avant le Alaves son troisième et dernier jeu de pénalité après avoir été expulsé contre le Cadix, et d’être isolé à la maison avec un coronavirus Victor Diaz, qui rejoignent les blessés actuellement dans l’équipe.

Les absents en raison de problèmes physiques sont Jésus Vallejo, Carlos Neva, Luis Milla, Ange Montoro, le vénézuélien Yangel Herrera, le brésilien Robert Kenedy et le colombien Neyder lozano.

Diego Martinez mettra plusieurs changements dans ses onze par rapport à l’élu contre lui Real Madrid pour essayer de le rafraîchir, avec le retour de joueurs comme l’Argentin Nehuén Pérez ou le colombien Luis Suarez.

Alignements probables

Deportivo Alavés: Pacheco; Ximo, Lejeune, Laguardia, Duarte; Battaglia, Tomás Pina, Pellistri, Luis Rioja; Lucas et Joselu.

grenade: Aaron; Foulquier, Germán, Nehuén, Quini; Gonalons, Yan Eteki, Domingos Quina; Alberto Soro, Antonio Puertas et Luis Suárez.

Sam Burns reste le leader du tournoi AT&T Byron Nelson

Les pandémies et leur impact sur la vie sociopolitique et la santé