Alex Albon : Williams s’améliore plus vite que n’importe quel rival

Alex Albon pense que le taux de progression de Williams au cours des deux dernières saisons dépasse toutes les autres équipes de la grille.

Après un an d’absence en tant que pilote de réserve et d’essai de Red Bull, Albon reviendra sur la grille pour 2022 avec Williams, où il s’alignera aux côtés de son ancien coéquipier de F2 Nicholas Latifi.

Il y avait quelques obstacles liés au moteur à surmonter pour que le déménagement se produise, mais maintenant l’accord est signé Albon attend avec optimisme la prochaine étape de sa carrière, rejoignant l’équipe qui, selon lui, progresse le plus sur la grille. .

« Au début, j’ai juste regardé toutes les options et mon objectif principal était d’obtenir un siège en F1. Mais une fois que j’ai commencé à parler à Williams, je suis devenu de plus en plus amoureux de ce projet », a-t-il déclaré à Motorsport.com.

« Jost Capito est un homme adorable et très motivé pour ramener l’équipe à sa place. L’équipe est également à la hausse. En fait, je pense que Williams a fait le plus de progrès de toutes les équipes de F1 au cours des deux dernières années.

«Ils ont des investisseurs avec qui grandir et Williams, avec son histoire, est toujours une excellente équipe à laquelle faire partie. Les personnes qui y travaillent maintenant me donnent également beaucoup de confiance – elles semblent prêtes à attaquer en vertu de la nouvelle réglementation. »

Sentant qu’il a grandi en tant que pilote depuis ses difficultés chez Red Bull, Albon est maintenant prêt à revenir plus fort. Mais il a souligné qu’il restait en fait inexpérimenté pour les normes F1, ayant rejoint Red Bull à l’été 2019 après seulement six mois dans la série avec Toro Rosso.

« Bien sûr, j’ai eu un an pour réfléchir à ce qui s’est passé et maintenant j’ai aussi des connaissances sur des choses qui auraient pu être différentes lors de ma première période », a-t-il expliqué.

« Pour ma deuxième chance en Formule 1, je veux utiliser cette expérience. Vous devez vous rappeler que je n’ai conduit pour Toro Rosso que pendant six mois et que j’ai immédiatement passé un an et demi chez Red Bull après cela.

« À cet égard, j’ai encore une courbe d’apprentissage devant moi, surtout parce que je suis allé si vite dans une équipe de haut niveau.

« La deuxième fois, je ferai certaines choses différemment, même si c’est en grande partie grâce à l’expérience acquise. Même avec mon travail sur simulateur, je remarque déjà que je peux bien utiliser mon expérience et tous les retours des années passées.

« J’ai eu le temps d’apprendre de mes premières saisons en Formule 1 et j’avais très envie d’avoir une autre chance pour pouvoir mettre en pratique toutes les leçons de cette période.

« Vous pensez » oh, mais si j’avais su cela plus tôt, j’aurais agi différemment « . J’ai cette connaissance maintenant et je suis donc très reconnaissant de pouvoir la montrer à nouveau.

Montrez votre soutien à Williams avec leur dernière collection officielle de produits dérivés

La confiance sera la clé pour Albon, puisque cette partie de son jeu a clairement pris un coup majeur en 2020 chez Red Bull. Mais le coureur thaïlandais a déclaré que beaucoup de choses étaient démesurées, la plus grande pression venant de lui-même.

« Pour être tout à fait honnête, je pense que toute l’histoire de la pression est un peu trop grande », a-t-il suggéré.

« Au final, la pression vient de moi et peu importe où je suis. C’est vrai que les médias sont beaucoup plus agressifs en Formule 1, mais là encore, je veux juste bien performer et je me mets toujours le plus de pression.

Share