Allyson Felix court le 400 mètres en 50,88 avec 35 ans

19/05/2021 à 12:11 CEST

.

L’Américain Allyson Felix, l’athlète la plus récompensée de l’histoire avec les Jeux Olympiques et Mondiaux, hier soir au meeting de Fort Worth (Texas), son meilleur temps au 400 mètres depuis 2017 avec un record de 50,88.

À 35 ans, la sextuple championne olympique et la 13e championne du monde ont montré sa belle forme deux mois et demi après les Jeux de Tokyo, qui seraient ses cinquièmes Jeux, dans lesquels elle compte courir les 200 et 400 mètres.

Félix, qui a donné naissance à son premier enfant en novembre 2018 et est revenue sur les pistes en juillet 2019, a battu sa compatriote à Fort Worth sur une majestueuse ligne droite Jessica barbe (51,31) et le jamaïcain Chrisann Gordon-Powell (51,42) sur une distance qu’il n’avait pas courue depuis deux ans.

Le mois prochain, les épreuves de sélection olympique américaine se tiendront à Eugene (Oregon), domicile des Coupes du monde 2022, qui qualifient les trois premières de chaque épreuve pour les Jeux, à condition qu’elles aient le minimum olympique.

Les conditions météorologiques n’étaient pas idéales pour courir à Fort Worth. Le début de la réunion a été retardé en raison de la tempête et du vent fort a perturbé la compétition, mais les deux Félix comme son compatriote Michael Cherry ils ont brillé au retour sur la piste.

cerise il a réalisé le meilleur record de sa vie (44,37), abaissant son 44,66 d’il y a quatre ans.

Bahaméen Steven Gardiner, champion du monde, est entré dans la dernière ligne droite devant tout le monde mais a cloué à 40 mètres de la fin, a perdu l’équilibre et est tombé au sol. À la fin de la réunion, il a confirmé qu’il n’avait subi aucune blessure.

La deuxième place est allée au mexicain Image de balise Valente Mendoza, champion de l’Universiade en 2019, qui a crédité une note de 46,17, un centième de moins que l’Américain Aldrich Bailey.

L’intensité du vent a ruiné les sprints. L’Américain Boulanger Ronnie il a remporté le 100 mètres, disputé avec un vent opposé de 3,2 m / s, en 10,39, devant son compatriote Marvin Bracy-Williams (10,59), et Mikiah Brisco c’était le plus rapide avec 11,42 et un vent de face de 3,2.