Améliorer sa photographie mobile : règles de composition intermédiaires | La technologie

Les téléphones portables sont capables de prendre des photos de haute qualité, mais pas parce qu’ils ont de meilleurs capteurs, les images seront meilleures. Il est préférable de connaître les règles de composition pour prendre de meilleures photos.

Avant de prendre une photo il faut la composer et, c’est que, bien des fois on oublie que le cadre est, presque, tout dans un instantané. La numérisation nous a poussés à nous lancer dans la prise de photos jusqu’à ce qu’il nous reste celle que nous aimons le plus, mais il faut essayer de créer la scène avant d’appuyer sur le bouton de capture.

Nous n’avons pas besoin de revoir ce qu’est la composition, bien que si vous avez atteint cet article sans avoir lu le précédent, nous le laisserons lié afin que vous puissiez jeter un coup d’œil et jeter les bases de cette section de photographie. Cette fois il n’y a pas d’introduction, on y va avec des règles de composition intermédiaires.

Des lignes directrices

Tout a un sens, il suffit de savoir où vont les différents éléments. C’est peut-être l’un des concepts les plus difficiles à visualiser et c’est qu’une photographie est toujours le portrait en deux dimensions d’un paysage en trois dimensions. Les lignes de guidage vous permettent d’identifier la voie à suivre sur la photographie.

Il existe de nombreuses façons d’utiliser ces directives, bien que la façon la plus simple et la plus rapide soit de tout faire aller au même point. Dans l’exemple de photographie, on le voit parfaitement.L’image est assez harmonieuse et c’est grâce au fait que la photographie elle-même nous fait regarder vers le centre.

Lorsqu’il s’agit de mettre en pratique les lignes directrices dans la composition, il suffit de regarder le paysage ou, pour être plus précis, ce que l’on va photographier. Le cadrage à réaliser doit tenir compte des éléments naturels et de leurs directions, si on a des lignes parallèles le plus simple est de cadrer en créant un point de fuite dans lequel elles vont « se joindre ».

J’ai dit, c’est un concept difficile à imaginer. Mais nous vous exhortons à le mettre en pratique et pour cela le mieux, au moins au début, est de trouver un cadre avec un horizon bien défini. Les allées allongées des supermarchés fonctionnent assez bien lorsqu’il s’agit de mettre ce concept en pratique.

Direction et mouvement

La photographie consiste à capturer l’instantané d’un instant, mais l’image résultante n’a pas à offrir une immobilité parcimonieuse. Le mouvement est un élément de plus avec lequel jouer et qui peut nous aider à générer une photographie beaucoup plus saisissante, en plus d’offrir une expérience basée sur une illusion.

Et, est-ce que l’illusion du mouvement est quelque chose qui, en tant qu’êtres humains que nous sommes, nous affecte de première main. Sur le plan technique, les lignes qui offrent cette sensation de mouvement sont les diagonales, car elles sont capables d’offrir des informations bien plus dérangeantes que les parallèles.

Lorsqu’il s’agit d’appliquer une direction et un mouvement à une photographie, il faut très bien choisir l’élément auquel on veut donner vie. Pour ressembler à quelque chose qui bouge, il n’est pas nécessaire d’inclure du mouvement dans l’image, mais cela aide et plus encore lorsque vous débutez dans la photographie. Le cadre le plus confortable observera l’objet de côté.

En l’observant depuis cette position, on obtient que ledit élément pointe dans une direction spécifique, cette direction est celle qui nous intéresse et celle qui sera amplifiée par la ligne diagonale qui est générée en la complétant avec la ligne parallèle qui forme l’horizon.

Montures naturelles

La nature est pleine de cadres. Ces cadres peuvent être n’importe quoi, de l’espace vide laissé par une porte ou une fenêtre lorsqu’elle est ouverte à une formation naturelle telle qu’une arche rocheuse ou l’espace entre les branches d’un arbre. Il n’y a pas une seule bonne façon de profiter de cet espace.

La ligne directrice nécessaire pour ce faire est d’essayer de cadrer ce qu’il y a à l’intérieur de la meilleure façon possible et, logiquement, de faire en sorte que le cadre contienne cette information. Et, est-ce que, la seule difficulté pour utiliser cette règle de composition est la nécessité d’avoir un œil capable de distinguer le cadre et ce que l’on veut photographier.

Share