Arreola surprend Ruiz et les cartes nous ont tous surpris

Eddy Reynoso avait raison, nous allions voir un nouvel Andy Ruiz devant Chris Arreola et nous l’avons vraiment vu. Une terrible version d’un Ruiz contre un rival à qui il était censé l’emmener à l’école, avec un gaspillage de nouveaux outils de boxe et une victoire qui devait être écrasante.

Cette histoire a été crue par Ruiz lui-même, qui est sorti pour prendre Arreola en avant et dès le deuxième tour, il a visité la toile et a survécu à ce qui pourrait être une catastrophe à ce début du combat. Ils ont attendu une Arreola déformée et remplissant peut-être un rôle de «sparring» et le contraire s’est produit.

On a vu un Ruiz prudent, parfois même effrayé, sans idées, sans pouvoir, sans intention de prendre des risques et pire que tout, il a dû recourir à un plan B qui n’était pas dans le scénario et se contentait de se battre de loin, ajoutez les coups de poing lancés et laissez le combat se terminer pour que les juges donnent une différence absurde à sa victoire: 117-110, 118-109, 118-109.

Sans aucun doute, ce n’était pas un bon début sous la direction de l’équipe Canelo et cette autre décision absurde de l’Association mondiale de boxe, de donner à ce combat le rang d ‘“ éliminateur de titre mondial’ ‘, peu importe à quel point c’était un jeu contre lui. World Boxing Council, il faut le revoir, cet Andy Ruiz à qui un Arreola de 40 ans et presque à la retraite l’a presque assommé juste au deuxième tour, n’est pas partant pour un combat pour le titre. Au contraire, il peut être préférable de reprendre les kilos perdus et de trouver un adversaire moins dangereux pour votre prochain combat.

ROUND X ROUND: ANALYSE EN DIRECT DU COMBAT = https://youtu.be/l0YcQbSQQrM