Arrêté et avec une injonction d’éloigner l’auteur présumé de l’attaque contre deux enseignants à Séville

18/10/2021 à 14:53 CEST

PE

Des agents de la police nationale ont arrêté le auteur présumé de l’agression subie par deux enseignants de l’école maternelle et primaire (CEIP) Maître Manuel Gómez de Coria del Río (Séville), selon le Corps de la police nationale. Il est accusé d’un crime présumé d’attaque contre l’autorité.

Une fois mis à la disposition de l’autorité judiciaire, selon la police nationale, une mesure de destitution de l’agresseur a été décrétée à l’égard des deux enseignants, qui travaillent dans ce centre où étudie le fils de l’agresseur présumé.

Les événements remontent au vendredi 15 octobre dernier, lorsqu’une femme est apparue à l’école Maestro Manuel Gómez, où son fils étudie, avec l’intention de parler avec le tuteur, pour connaître les raisons de certaines blessures que votre fils a présentées.

Lorsque le professeur est arrivé, à l’improviste et sans un mot, selon la police, la femme maintenant détenue « s’est jetée sur elle et l’a giflée à plusieurs reprises, devant intervenir un autre enseignant pour empêcher l’attaque, résultant également attaqué ».

L’enseignante a pu s’enfuir et se réfugier dans un bureau, mais jusque-là elle a été suivie par son agresseur, qui « Il a continué le lynchage, lui crachant dessus, la frappant à la tête, lui tirant les cheveux, lui mettant un doigt dans l’œil et même lui saisissant fermement le cou avec les deux mains. »

Les agents ont arrêté cette femme qu’ils connaissent antécédents antérieurs et qu’il est déjà passé à la disposition de l’Autorité Judiciaire, qui a décrété des mesures pour éloigner l’agresseur des deux enseignants. La communauté éducative de ce centre a appelé à un rassemblement à 9h devant l’école en refus des faits, ainsi qu’à une manifestation à 17h.

Share