Arsenal se rapproche d’un accord de 50 millions de livres sterling pour le défenseur de Brighton Ben White alors que le transfert est soutenu par la légende des Gunners David Seaman

Arsenal se rapproche d’un accord de 50 millions de livres sterling pour Ben White, selon les rapports.

Il est entendu que Brighton a rejeté l’offre de 40 millions de livres sterling des Gunners pour leur défenseur vedette la semaine dernière.

.

White a impressionné lors de sa première saison à jouer au football de Premier League avec Brighton la saison dernière

Cependant, . prétend qu’Arsenal pourrait débarquer White pour un montant initial de 45 millions de livres sterling, plus 5 millions de livres sterling de suppléments.

Le rapport ajoute que White, 23 ans, a eu des entretiens en face à face encourageants avec les chefs d’Arsenal et que l’acceptation de conditions personnelles ne devrait pas être un problème.

White, qui a disputé 36 matches de Premier League lors d’une saison décisive avec Brighton la saison dernière, fait actuellement partie de l’équipe d’Angleterre pour sa campagne Euro 2020.

Il a remporté deux sélections en matchs amicaux, mais n’a pas encore fait son apparition au tournoi.

La forme du club de White a entraîné ses débuts seniors en Angleterre plus tôt ce mois-ci

.

La forme du club de White a donné lieu à des débuts seniors en Angleterre plus tôt ce mois-ci

L’accord potentiel d’Arsenal pour White a été soutenu par la légende du club David Seaman, qui a remporté deux titres de Premier League et quatre FA Cups dans le nord de Londres.

Il a déclaré à talkSPORT: «Les gens de cette qualité doivent venir à Arsenal.

«Je pense que nous empruntons cette voie de joueurs où ils ont de jeunes carrières prometteuses devant eux.

« L’époque où l’on signait des joueurs de renom – qui sont là maintenant – Arsenal aura du mal avec cela car ils ne sont pas en Europe.

« Les joueurs clés ne veulent pas seulement jouer en Europe, ils veulent jouer en Ligue des champions.

« Pour le moment, Arsenal est loin de cela et ils doivent restructurer leur politique de transfert.

« Arsène Wenger avait l’habitude de choisir les gens et il les signait et nous avions demandé : « qui est-ce ? » Ensuite, ils se sont avérés être Thierry Henry !

Share