Aston Martin dément avoir approché Alonso · .

Dans le tour d’horizon: Aston Martin dit que les rapports ailleurs affirmant qu’il a tenté de signer Fernando Alonso ne sont pas corrects.

En bref

Aston Martin n’a pas approché Alonso pour un siège 2022. Des rapports dans d’autres publications ont affirmé qu’Aston Martin a tenté d’obtenir les services d’Alonso lors d’une réunion entre le propriétaire de l’équipe Lawrence Stroll et le directeur du pilote Alpine Flavio Briatore. En réponse, l’équipe a émis un démenti hier.

« Lawrence Stroll n’a pas proposé de conduire à Fernando Alonso, comme cela a été rapporté dans certains médias », a déclaré un porte-parole de l’équipe. « Lawrence a déjeuné avec Flavio Briatore en Sardaigne pendant les vacances d’été. Lawrence et Flavio sont amis. Ils ont déjeuné ensemble en Sardaigne à plusieurs reprises pendant de nombreuses années. C’était une occasion sociale, rien de plus.

Alpine a récemment confirmé qu’Alonso continuerait de conduire pour eux en 2022, tandis qu’Aston Martin devrait conserver le fils de Stroll, Lance, aux côtés de Sebastian Vettel.

Norris: Williams aurait pu battre McLaren en Q3 sans drapeaux rouges

Norris a raté la Q3 pour la première fois cette année. Lando Norris doutait que la Q3 lui aurait été possible même sans les drapeaux rouges de la Q2. « Cela aurait été très difficile », a déclaré le pilote McLaren. « Je pense que par rapport à environ 90 % ou au moins à la plupart des gens du troisième trimestre, ils ont été nettement plus rapides. Daniel [Ricciardo] a fait du bon travail ce week-end et en qualifications.

«C’était juste très proche et très serré avec tout le monde. Même comme les Williams, s’ils n’avaient pas commis leurs erreurs, ils auraient probablement été extrêmement rapides et nous auraient rendu la vie encore plus difficile.

« Je ne suis pas assez à l’aise pour dire, oui, j’aurais facilement atteint la Q3 parce que j’ai fait un 10’4 pour une raison et c’est parce que nous n’étions pas assez rapides pour faire beaucoup plus vite à l’époque. »

Norris n’a pas réussi à atteindre le troisième trimestre pour la première fois cette année. « Peut-être que je n’ai pas eu le plus confiance en la voiture, [unlike] à Spa ou dans divers autres endroits où nous sommes allés », a-t-il déclaré. « Je pense vraiment que j’aurais pu m’améliorer, mais pas assez facilement pour dire que j’aurais été à cent pour cent en Q3, donc c’était juste difficile.

« Le peloton est le plus serré qu’il n’ait jamais été, nous voyons quelques-uns comme Alfa Romeo être si loin tout d’un coup, il y a juste beaucoup de voitures qui ont fait un grand pas ce week-end à cause du type de piste ou quoi que ce soit. . Et peut-être que nous avons fait un pas en arrière, mais nous ne sommes tout simplement pas aussi performants que ce que nous faisons normalement. »

Cohen et Ugran pénalisés après la deuxième course de Formule 3

Ido Cohen, qui a pris le départ de la deuxième course de Formule 3 à Zandvoort en pole position, a perdu trois places sur la grille pour la course de dimanche après avoir été reconnu coupable d’un contact en fin de course qui a causé une crevaison pour le leader du titre Dennis Hauger.

Filip Ugran a également été pénalisé, avec 10 secondes ajoutées à son temps de course pour un contact avec Jonny Edgar. Conséquence de la pénalité, Ugran, qui a franchi la ligne 12e, se classera 24e – une place devant Edgar.

Wolff accepte que la F1 doit apprendre de Spa

Commentaire : la F1 envisage des « options » pour les détenteurs de billets de Spa après un appel aux remboursementsToto Wolff dit qu’il accepte la nécessité pour la F1 de changer ses règles à la lumière du Grand Prix de Belgique, ayant précédemment décrit l’événement ridicule d’un tour comme un « jour de monstre ».

S’exprimant à Zandvoort, Wolff a concédé que la F1 devait réfléchir à ce qui n’allait pas à Spa-Francorchamps. « Je pense qu’il y a beaucoup à apprendre du Grand Prix de Belgique parce que nous devons peaufiner le règlement, nous devons parler du règlement qui attribue des points pour une course. »

Parmi les questions que la F1 devrait considérer est de savoir s’il était correct d’attribuer des points pour une épreuve dans laquelle aucun tour de course n’a été effectué. « Je pense que nous sommes tous des coureurs dans l’âme, nous voulons que des points soient attribués pour la course », a déclaré Wolff. « Et je pense qu’à l’avenir, nous devrons simplement discuter au sein de la commission F1 pour savoir si quelques tours derrière la voiture de sécurité suffisent pour marquer des points ou si nous voulons réellement que les voitures courent. »

Des médias sociaux

Publications notables de Twitter, Instagram et plus :

Share