At The Gates publie le clip de la nouvelle chanson «  The Paradox  »

Pionniers du death metal mélodique suédois AUX PORTES ont sorti le deuxième single de leur prochain album, « Le cauchemar de l’être », qui arrivera le 2 juillet via Century Media Records. Découvrez la piste « Le paradoxe » dans un clip vidéo réalisé par Patric Ullaeus de rEvolver Film Company (ENNEMI JURÉ, EN FEU, DIMMU BORGIR).

AUX PORTES chanteur Tomas Lindberg commente: « L’humanité est le plus grand paradoxe. En tant qu’humains, nous voulons toujours une justification pour les grandes choses: la mort, le sens de la vie, etc. Notre connaissance d’être mortel nous éloigne de l’être humain, d’où le paradoxe. Nous inventons des mécanismes de défense pour nous protéger de la pensée de la mort, de la religion, des différents -ismes, etc.

« La première fois que notre producteur Jens Bogren entendu cette chanson, il a dit: «C’est un monstre! Il touche à certaines parties essentielles de la AUX PORTES son, mais construit plus loin, en plus de cela, certains NWOBHM classiques /Destin miséricordieux vibes jeté pour faire bonne mesure. C’est une chanson de death metal, mais a ses moments progressifs.

« C’était une vidéo très amusante à enregistrer, car nous avons essayé de créer la plupart des ‘effets spéciaux’ de manière analogique, et pas seulement pour être ajoutés au montage. Par conséquent, nous avons été trempés dans des tonnes de charbon broyé et de terre, ce qui Il nous a fallu plus d’une semaine et beaucoup de douches pour sortir de nos cheveux, haha. Nous voulions vraiment une émotion oppressive et apocalyptique pour cette vidéo. Patric Ullaeus, étant le maître qu’il est, a fait tout son possible pour que cela se produise! « 

Alors que les parties principales pour « Le cauchemar de l’être » ont été enregistrés dans plusieurs studios suédois – batterie à Studio Gröndal avec Jens Bogren, guitares et basse avec Andy La Rocque à Studio Sonic Train et voix à Sons de bien-être avec Per Stålberg – le LP a été mixé et masterisé à Fascination Street Studios (AMON AMARTH, OPETH, KREATOR) par Jens Bogren, qui a déjà travaillé avec AUX PORTES sur le « En guerre contre la réalité » album de retour en 2014. Le concept visuel de l’album a été développé par l’artiste Eva Nahon.

Lindberg précédemment déclaré à propos du concept de l’album: « Le thème général traite du sujet du pessimisme, et je me suis plongé profondément dans les philosophes pessimistes. Essayer de comprendre cette façon de regarder le monde. Ce n’est pas un album négatif, mais plutôt une passerelle dans de nouvelles idées pour moi personnellement, en essayant différentes perspectives. Vous pourriez appeler l’album une introduction au pessimisme en tant que concept, je suppose. C’est un album très sombre, mais pas négatif… « 

Et musicalement, tandis que « Le cauchemar de l’être » dévoile une nouvellement libérée et aventureuse AUX PORTES via certains des matériaux les plus courageux et les plus fascinants qu’ils aient jamais écrits, Lindberg a ajouté: « Cela ressemble toujours à AUX PORTES, 100 pourcent. C’est juste plus de tout… « 

« Le cauchemar de l’être » liste des pistes:

01. Spectre d’extinction

02. Le paradoxe

03. Le cauchemar de l’être

04. Jardin de Cyrus

05. Touché par les mains blanches de la mort

06. La chute dans le temps

07. Culte du salut

08. L’abstrait intronisé

09. Pessimisme cosmique

dix. Hiver éternel de la raison

S’adressant au magazine MessedUp, Lindberg a déclaré à propos de « Le cauchemar de l’être »: « Nous étions très enthousiasmés par [2014’s] «  En guerre contre la réalité  » déjà avant sa sortie, car il représentait notre retour. Personne n’était aussi enthousiasmé que nous, mais quelque temps plus tard, j’ai trouvé que c’était trop lisse, trop bien produit. ‘Boire de la nuit elle-même’ était une réponse à cela et nous voulions que ce soit sale et graveleux et qu’il contienne des tas de sons de death metal classiques, comme beaucoup de réverbération sur les voix et tout le reste. C’était un record pour les fans de la vieille école. Le prochain album est quelque part entre les deux, quelque chose qui continue sur le concept que nous avons commencé sur les deux albums précédents où nous avons incorporé beaucoup plus de nos influences proggy, krauty et avant-gardistes. Juste pour vous donner une image de la façon dont cela sonne; une chanson porte le surnom de «la chanson des gobelins», une autre que nous appelons «la chanson de Neu». Mais je vous promets que nous n’allons pas trop loin – les gens ne l’écouteraient pas si nous le faisions. [Laughs] Quand nous étions en studio, nous avons dit Jens Bogren [producer] pour garder le son graveleux et l’attaque du dernier disque et mettre le son global entre les disques de retour. Et ça a l’air génial.

« Quand nous avons fait le Roadburn festival il y a deux ans, nous avons fait un set spécial avec des chanteurs invités et des instruments à cordes et ce genre de choses sur scène et avons joué des chansons que nous n’avions jamais jouées en live auparavant. Tout cela était très inspirant parce que nous avons réalisé que nous pouvions le faire aujourd’hui, les choses que nous pensions pouvoir faire en tant qu’adolescents alors que nous voulions être le KING CRIMSON du death metal [laughs], mais nous n’étions pas assez bons. Après le Roadburn concert, nous avons parlé d’incorporer plus de ces éléments sur disque.

« Disons que nous sommes très enthousiastes à propos de la manière dont les gens recevront l’album, car il y a des choses sur l’album jamais entendues sur un AUX PORTES enregistrer avant – beaucoup de choses étranges. [Laughs] Pour les vieux fans, il y a au moins cinq ou six classiques AUX PORTES des chansons dessus, mais c’est un album assez diversifié.

« AUX PORTES existent depuis si longtemps que nous n’avons pas besoin de sortir des disques pour plaire à quelqu’un d’autre – nous voulons faire des choses que nous aimons nous-mêmes. C’est toujours du death metal, mais ça a évolué. Nous voulons juste qu’il se vende suffisamment pour gagner de l’argent pour enregistrer le prochain album. [Laughs] « 

AUX PORTES guitariste Jonas Stålhammar Récemment, le groupe italien Poisoned Rock a parlé de la musique que lui et ses camarades de groupe ont écrite pour l’effort à venir: « Cela progresse encore plus depuis le dernier album. Ça va être différent de celui-là aussi, mais vous savez quand même que c’est AUX PORTES. Cela évolue encore plus. Nous sommes tous en quelque sorte sur la même longueur d’onde pour savoir pourquoi devrions-nous refaire le même disque encore et encore. « 

« Boire de la nuit elle-même » a été produit avec Russ Russell (MORT PAR NAPALM, LES HANTÉS, DIMMU BORGIR) à Studios de salon au Royaume-Uni Le suivi de 2014 « En guerre contre la réalité » illustration conceptuelle en vedette créée par Costin Chioreanu de Twilight13Médias, qui a également travaillé avec AUX PORTES sur le disque précédent du groupe.

« Boire de la nuit elle-même » Etait le premier AUX PORTES album écrit et enregistré sans guitariste principal / auteur-compositeur principal Anders Björler, parti en 2017. Il a depuis été remplacé par Stålhammar.

AUX PORTES est:

Adrian Erlandsson – Tambours

Jonas Björler – Basse

Tomas Lindberg – Voix

Jonas Stålhammar – Guitare

Martin Larsson – Guitare

photo par Ester Segarra

Share