Athlétisme | Jeux olympiques : la Grande-Bretagne perd l’argent en 4×100 à cause d’un Ujah positif

Bien qu’il faudra un certain temps pour prendre effet, La Grande-Bretagne pourrait annuler la médaille d’argent du 4×100 hommes, une course dans laquelle elle a perdu l’or in extremis par cent contre l’Italie samedi dernier. Le positif d’un de ses releveurs, Chinjindu Ujah, qui a fait le premier post, avec le s23, un médicament qui aide à construire du muscle, encadré dans le groupe des modulateurs sélectifs des récepteurs androgènes, leur rend impossible la tenue de la médaille.

Ujah, 27 ans, est l’un des quatre athlètes chassés par l’Unité Intégrité de la Fédération Internationale d’Athlétisme (World Athletics), une unité indépendante créée sous le mandat de Sebastian Coe, et qui a également notifié le positif de Sadik Mikhou, un Marocain 1 500 ; Le lanceur de poids géorgien Benik Abramyan et le sprinter kenyan Mark Otieno Odhiambo.

La substance, connue depuis la fin de la première décennie du XXIe siècle, Lorsqu’il a été développé pour l’ostéoporose et l’atrophie musculaire – dans ses premiers tests, il a été détecté qu’il laissait les souris stériles – c’est un anabolisant non stéroïdien, dont l’action se limite exclusivement au muscle, l’aidant à se développer.

Identique à la Jamaïque en 2008

Les mêmes circonstances ont amené Usain Bolt à a perdu la médaille d’or aux Jeux olympiques de Pékin dans le relais, après qu’un de ses coéquipiers, Nesta Carter, ait été testé positif à la méthylhexaneamine, lors d’un nouveau test par le Comité international olympique.

La disqualification de la Grande-Bretagne donnent au Canada l’argent et le bronze à la Chine, qui a battu le record national avec 37,79.

Share