Athlétisme : une médaillée olympique vend son argent aux enchères pour aider un enfant souffrant d’une grave déficience cardiaque

Maria Andrejczyk Il vient de montrer qu’il est meilleur qu’un lanceur de javelot et c’est très compliqué car on parle du vice-champion olympique de Tokyo. La Polonaise, 25 ans, a vendu son argent aux enchères pour aider un garçon nommé Milosz souffrant d’une grave déficience cardiaque.

Andrejczyk a vendu sa médaille pour 44.000 euros, qui était le prix de départ, mais il a également ouvert un compte qui a collecté 35 000 autres, argent qui servira également à payer l’opération dont le mineur a besoin, à réaliser aux États-Unis.

Cet argent peut sauver des vies au lieu de ramasser la poussière dans un placard. Alors j’ai décidé de le vendre aux enchères pour aider ce garçon malade

« C’était vraiment une impulsion. J’ai senti que cette médaille ne pouvait pas rester avec moi car je me souviens bien combien j’ai dû lutter contre l’adversité et la douleur. La vraie valeur d’une médaille reste toujours dans le cœur. Mais ce n’est qu’un objet qui peut être d’une grande valeur pour les autres. Cet argent peut sauver des vies au lieu de ramasser la poussière dans un placard. J’ai donc décidé de le vendre aux enchères pour aider cet enfant malade », a expliqué l’athlète.

L’histoire émotionnelle a un arrière-plan important parce que Andrejczyk elle-même a souffert d’ostéosarcome, un type de cancer des os, en octobre 2018. La lanceuse polonaise a rapidement surmonté ce contretemps mais lui a fait voir les choses différemment, comme elle l’a montré avec son grand geste.

Malgré tout, Andrejczyk ne restera pas sans médaille. Et est-ce que le gouvernement local de la voïvodie de Podlachie, la province polonaise à laquelle appartient le médaillé olympique, a promis que vous en donner une réplique.

Share