Attendez-vous à augmenter le portefeuille de prêts de 30% au cours des prochaines années: Manoj Viswanathan, directeur général et PDG, Home First Finance

L'impact sera limité au premier trimestre de l'exercice en cours (Q1FY22).  Et nous pourrons nous rattraper au cours des prochains trimestres.L’impact sera limité au premier trimestre de l’exercice en cours (Q1FY22). Et nous pourrons nous rattraper au cours des prochains trimestres.

Par Ankur Mishra

Home First Finance, un financier de logements abordables, s’attend à ce que son portefeuille de prêts augmente de 30% par an au cours des prochaines années, malgré la pandémie. Manoj Viswanathan, directeur général et chef de la direction du prêteur, a déclaré à Ankur Mishra que l’impact de Covid-19 serait limité au premier trimestre de l’exercice en cours. La société s’attend à ce que la croissance rattrape son retard au cours des prochains trimestres. Extraits.

Quelle est votre évaluation de la vague actuelle de Covid-19. Y a-t-il eu jusqu’à présent un impact sur l’efficacité de la collecte?
Il y a un léger impact. Certains clients disent qu’ils aimeraient économiser de l’argent. C’est très différent de ce qui s’est passé lors de la première vague de Covid-19. L’année dernière, il y a eu un impact sur les moyens de subsistance, les affaires, les salaires et le retour des gens dans leur ville natale. Les revenus ont donc été touchés, mais les vies ont été moins touchées. Cette fois, c’est l’inverse. Alors que les revenus sont moins affectés car les usines fonctionnent à plein régime, les gens sont plus occupés avec les instances Covid-19 dans leur famille. Le comportement est donc très différent. Les clients nous disent qu’ils ont de l’argent, ils nous paieront mais ils aimeraient conserver l’argent en raison des dépenses d’urgence dans la famille. Nous pensons que ce ne sont pas ces clients qui entreront dans la catégorie des actifs non performants (NPA).

Compte tenu de l’impact de Covid-19, quel est votre objectif de croissance des prêts au cours de l’exercice en cours?
Nous prévoyons d’augmenter notre portefeuille de prêts de 30% par an au cours des prochaines années. Nous pensons que la perturbation de Covid-19 sera temporaire. L’impact sera limité au premier trimestre de l’exercice en cours (Q1FY22). Et nous pourrons nous rattraper au cours des prochains trimestres.

RBI a autorisé la restructuration des prêts pour les personnes touchées par la nouvelle vague Covid-19. Que pensez-vous des demandes de restructuration cette fois-ci?
La restructuration proposée par RBI est similaire à celle proposée par le régulateur l’an dernier. Nous n’avons proposé de restructuration à aucun de nos clients la dernière fois. Sur 50 000 clients, un ou deux seulement nous ont contactés pour une restructuration l’année dernière. Nous leur avons expliqué que la restructuration ne les aiderait pas. Par conséquent, cette fois également, nous n’attendons aucune demande de restructuration.

Y a-t-il eu des pressions sur les marges? Quelle est votre perspective?
Nous proposons des prêts compris entre 12 et 13%. Nous avons un spread de 4-5% sur ce taux. Il n’y a donc pas de pression sur les marges due à Covid-19 et notre spread n’est pas beaucoup perturbé.

Pensez-vous que votre taux de prêt immobilier restera au niveau de 12-13%?
Je ne vois aucune réduction supplémentaire des taux des prêts immobiliers pour le moment. Il doit rester au même niveau.

En quoi votre politique de souscription est-elle différente au moment de la pandémie?
Nous traitons avec des clients qui ont besoin d’une évaluation plus détaillée. Ce ne sont pas des clients qui sont salariés formellement. Ils peuvent travailler dans de petites entreprises ou gagner en espèces. Vous avez besoin d’une évaluation très détaillée pour ce type de clients. Alors, comment nous utilisons la technologie, c’est que nous essayons de valider tout ce que nous apprenons sur le terrain. Par exemple, si un client est indépendant, nous vérifions également les données du portail GST. Cela rend notre souscription plus rapide et précise.

Quelle est votre vision de la qualité des actifs?
Nous avons vu que les clients du segment du logement abordable sont très résilients. Une maison leur est très chère. Par conséquent, ils continuent à effectuer des paiements. C’est pourquoi malgré la pandémie, nos GNPA n’ont touché que 1,8%. Cette fois-ci, les revenus ne sont pas beaucoup impactés et nous avons maintenant affaire à des clients qui ont payé pendant la pandémie de l’année dernière. Par conséquent, nous ne voyons pas beaucoup d’impact sur la qualité de nos actifs en raison de la deuxième vague de Covid-19.

Avez-vous l’intention de lever des capitaux dans un proche avenir?
Non, nous avons levé des capitaux lors de l’offre publique initiale et nous sommes suffisamment capitalisés. Notre ratio de solvabilité est supérieur à 50%. Par conséquent, nous n’avons pas l’intention de lever des capitaux pour les trois ou quatre prochaines années.

Obtenez en direct les cours des actions de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles des introductions en bourse, les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt avec le calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants du marché, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.