in

Aucun dérapage grumeleux ne nous donne confiance : Shyam Srinivasan, MD & CEO, Federal Bank

Notre politique de provisionnement reste très conservatrice afin que le bilan reste solide.

La Banque fédérale a annoncé une baisse de 8,3% en glissement annuel de son bénéfice net pour le premier trimestre. Voici des extraits d’une réunion de presse virtuelle post-résultats par Shyam Srinivasan, MD & CEO.

Le provisionnement est plus élevé pour le trimestre. Les dérapages sont-ils supérieurs au run-rate ?

Notre politique de provisionnement reste très conservatrice afin que le bilan reste solide. C’est un choix. Pour Rs 640 crore de nouveaux dérapages au cours du trimestre, nous avons provisionné Rs 460 crore comme choix. Même dans les prêts d’or, qui sont sécurisés à 100 %, nous avons provisionné 65 %. Notre livre non garanti est très marginal. Il n’y a pas de dérapages grumeleux et cela nous donne confiance.

Les autres revenus ont fortement augmenté au cours du trimestre.

Nous avons eu un bon trimestre de trésorerie et nous avons eu un redressement ponctuel sur un grand compte qui a été radié dans le passé.

Vos dépôts et avances ont diminué de façon séquentielle.

Nous avons réduit notre certificat de dépôts de Rs 2 000 crore au premier trimestre, tandis que les dépôts des clients ont augmenté. La croissance du crédit dépend de l’environnement et nous pensons qu’elle reprendra à partir de septembre et que nous aurons une part plus élevée.

Quelle est la raison d’un provisionnement plus élevé dans le portefeuille de prêts d’or ? Est-il considéré comme un actif sécurisé ?

Notre NPA% en or est de 0,3%. Notre ratio prêt/valeur (LTV) est de 75 à 80 % et il est gérable si les prix baissent dans cette fourchette. Au cas où cela deviendrait NPA, nous pouvons facilement vendre aux enchères et percevoir nos cotisations.

Une mise à jour sur le lancement de la carte de crédit? Comment allez-vous faire avancer le dossier Mastercard ?

Nous avons lancé la carte de crédit en juin. La proposition initiale était destinée aux clients existants et nous avons constaté une bonne traction en juillet. Nous étions un seul émetteur de Mastercard et en raison d’une directive récente de la RBI, nous avons cessé d’émettre des cartes aux clients à partir du 22 juillet. Il y a deux autres franchisés dans le pays – Visa et Rupay, et au cours des deux prochains mois, nous espérons être de retour en action.

Pouvez-vous nous parler de la vente de parts à IFC ? Et y a-t-il d’autres plans de dilution de participation ?

Le processus est terminé puisque notre conseil d’administration a approuvé l’attribution d’actions à l’IFC. Ils ont pris 4,9% des parts de la banque. En ce qui concerne l’émission d’actions supplémentaires, nous sommes très prudents quant à l’affectation et à l’utilisation du capital, et au cours des 10 à 12 dernières années, nous n’avons effectué qu’un seul QIP et IFC est la seule autre transaction. Notre adéquation du capital est solide et nous ne cherchons rien en ce moment. Cependant, nous avons adopté une résolution habilitante.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Bitcoin et Crypto sont encore plus poussés vers le bas ⋆ Crypto new media

Roman Reigns qualifie John Cena d’« acte de nostalgie de la position missionnaire » .