in

Aucun membre fondateur de la Super League n’a vendu ses actions

31/05/2021 à 12:52 CEST

Bien que l’UEFA et les principales ligues européennes aient essayé de « vendre » que le Super ligue est mort, la réalité est que le processus de création de la compétition ambitieuse est paralysé, mais pas annulé. En aucun cas. Douze clubs du continent se sont réunis pour promouvoir un projet ambitieux qui comportait de nombreux problèmes de forme, de fond, de stratégie et de publicité, mais qui était vraiment soutenu par une structure bien plus solide que certains, notamment ceux qui monopolisent le football business, qu’ils voudraient à.

Manchester United, Arsenal, Chelsea, Tottenham, Manchester City, Liverpool, Real Madrid, Barcelone, Atlético de Madrid, Inter Milan, Milan et Juventus signé un accord commercial pour créer un partenariat (Société de la Super League européenne SL) et partager le même nombre d’actions. Et bien que tous les membres fondateurs sauf le Barça, Madrid et la Juventus aient succombé à la pression de l’UEFA, qui bouge terre, mer et air pour que la Ligue des champions ne disparaisse pas du calendrier des meilleures équipes européennes, pour le moment aucun club n’a été formellement retiré du projet.

Tel que rapporté par ‘El Confidencial’, qui a eu accès à l’accord susmentionné signé le 17 avril, et a pu confirmer le journal SPORT, tous les membres fondateurs de la Super League continuent de détenir leurs actions. Aucune des deux équipes n’a entamé le processus de vente à leur part. Les démissions, pour l’instant, n’ont été que verbales. Autant Aleksander Ceferin a célébré publiquement le renversement de la grande majorité des promoteurs de la compétition controversée, autant les clubs en question n’ont pas non plus dénoncé le contrat signé devant un tribunal. La Super League est donc pleinement vivante. Et le conflit, loin d’être résolu.

La position du Barça est claire et concise. “Nous ne tournerons jamais le dos aux mouvements et encore moins si les grands d’Europe sont. Avec toutes les réserves, à notre arrivée, nous avons décidé que nous devions être là et nous avons fait une réservation conditionnelle à l’avis des membres, car nous sommes un club qui appartient aux membres », a déclaré le président Joan Laporta dans sa première presse officielle. conférence depuis sa victoire aux élections, qu’il a tenues quelques heures après que le club du Barça a publié une déclaration commune avec Madrid et la Juventus dans lequel il exigeait le respect et tenait tête à l’UEFA après l’ouverture d’un dossier disciplinaire.

L’OCDE prédit une croissance économique au Royaume-Uni dans un contexte de succès des vaccins et d’assouplissement du verrouillage

Nifty clocks record de clôture pour la troisième session consécutive; devrait bientôt atteindre 15900