Avant de décider du stock GNUS, consultez le 10-K

Je ne sais pas vraiment si Marques Genius (NASDAQ:GNUS) marques classifie comme un mème. Certes, l’action GNUS est incroyablement populaire parmi les cercles des médias sociaux. Mais ce qui distingue ce commerce des autres idées spéculatives, c’est qu’il ne fait pas partie d’une tentative coordonnée et monolithique de faire basculer l’élan vers une trajectoire spécifique.

Source: patat / Shutterstock.com

Au lieu de cela, vous serez peut-être surpris de la diversité des opinions présentes pour le stock GNUS. Oui, il y a toujours cet élément «singes ensemble forts» qui vise à conduire des actions vers la lune. Mais il existe un élément vocal qui ne jette que des aspersions et des attaques ad hominem troublantes contre les taureaux.

Franchement, vous ne verriez pas ce genre de diversité d’opinions avec de nombreux autres stocks de mèmes, car les opposants seront envoyés dans la ruelle et sommairement exécutés. Je suis facétieux mais pas vraiment.

Le 10-K fournit tout ce que vous devez savoir sur les actions GNUS

Pourtant, pour ce tour, je ne suis pas du tout inquiet d’attirer la mauvaise attention concernant mon point de vue sur l’action GNUS. C’est parce que tout ce dont je vais discuter – à la fois bon et mauvais – est répertorié dans le dernier dépôt 10-K de Genius Brands auprès de la Securities and Exchange Commission. Si vous avez un problème, eh bien, vous devriez en parler à la direction.

Premièrement, à l’extrémité positive de l’échelle, l’action GNUS bénéficie principalement de ce que la société sous-jacente appelle «du contenu avec un objectif». Cela se traduit par «ludo-éducatif», ou divertir les enfants avec des personnages de dessins animés tout en leur enseignant de précieuses leçons de vie.

Ici, Genius Brands propose un récit intrigant. Il lève la propriété intellectuelle de Stan Lee en dehors de son univers Marvel Comics. De plus, des célébrités notables comme Arnold Schwarzenegger prêtent sa voix et son soutien au contenu Genius.

Encore plus optimiste pour l’action GNUS, la nouvelle pandémie de coronavirus a essentiellement donné à la société sous-jacente une audience en otage. Comme vous vous en doutez, le temps d’écran des enfants a considérablement augmenté. Avec autant de parents inquiets que leurs jeunes soient influencés par le mauvais contenu, Genius Brands offre une solution extrêmement convaincante.

Alors, pourquoi les partages GNUS rencontrent-ils de tels problèmes sur les graphiques?

Genius Brands souffre d’une contradiction

Le 10 mai, l’action GNUS a chuté de plus de 4% et maintenant l’action s’échange à 1,50 $. Tant que les prix resteront en dessous de 2 $, la loi des petits nombres sera à la fois son attrait et son piège. Mais si les fondamentaux commencent à avoir de l’importance pour les investisseurs, je m’inquiéterais pour ce dernier plutôt que pour le premier.

Selon le 10-K de Genius, la société a généré un chiffre d’affaires total de 2,48 millions de dollars pour toute l’année 2020. Cela représente une baisse significative par rapport aux 5,9 millions de dollars publiés en 2019. Alors que la plupart des segments générateurs de revenus ont succombé à la faiblesse en raison du Covid-19 impact, l’élément de campagne «Télévision et divertissement à domicile» a été le plus touché, passant de 4,8 millions de dollars à 1,46 million de dollars.

Sans surprise, Genius a mentionné sur son 10-K que Covid-19 «a eu un impact négatif sur l’industrie du divertissement» et que si la pandémie se prolonge, elle pourrait avoir un impact négatif sur Genius en particulier.

Mais ensuite, après avoir répertorié divers éléments perturbateurs, la société mentionne que «nous n’avons subi aucune perturbation dans notre chaîne d’approvisionnement, ni n’avons subi d’impact négatif de la part de nos partenaires de production d’animation. En ce qui concerne la distribution de contenu, nous avons observé une augmentation de la demande de services de divertissement en streaming en 2020. »

Ce que cela implique – et directement de la bouche de l’entreprise, remarquez – c’est que l’action GNUS a esquivé une balle. Non seulement le pipeline d’animation n’a pas souffert de perturbations, mais la demande de services de divertissement en continu a augmenté. Cela soulève donc la question suivante: pourquoi le segment du divertissement à domicile a-t-il perdu environ 70% de ses revenus?

En approfondissant le 10-K, la direction admet que l’un des facteurs de risque est qu’elle pourrait mal interpréter les tendances de la culture populaire. De plus, le contenu de l’entreprise pourrait perdre de sa pertinence pour quelque raison que ce soit. Je pense que c’est le facteur de risque central, car honnêtement, Genius ne devrait pas perdre autant de revenus si son contenu résonnait avec sa démo cible.

La compétition peut intervenir à tout moment

Enfin, la direction a révélé que l’action GNUS est confrontée à des risques concurrentiels. Bien qu’elle croit fermement en son contenu avec une éthique de finalité, d’autres entreprises, en particulier Disney (NYSE:DIS) disposent de ressources bien plus importantes. Ils peuvent emménager à tout moment dans l’espace ludo-éducatif et rendre la vie potentiellement insupportable pour Genius Brands.

Parce que bien que Genius ait certains droits de Stan Lee, Disney a les droits sur la propriété intellectuelle qui compte. Et cela donne au Magic Kingdom la voie facile pour écraser Genius.

Par exemple, jetez un œil à Grogu, familièrement connu sous le nom de bébé Yoda. Maintenant, c’est un visage que tout le monde peut aimer – enfants, préadolescents, adolescents, jeunes adultes, adultes d’âge moyen et baby-boomers. Imaginez Disney en train de faire une plate-forme ludo-éducative sur le thème mandalorien. Ce serait la fin de la partie pour Genius ou pour n’importe qui d’autre.

Bien sûr, je ne suggère pas que Disney le fasse. Mais la possibilité existe, laissant le stock GNUS vulnérable à la catastrophe. Les investisseurs sont peut-être en train de reconnaître cette menace, un facteur de risque contre lequel Genius lui-même a mis en garde.

A la date de publication, Josh Enomoto n’avait (ni directement ni indirectement) aucune position sur les titres mentionnés dans cet article.

Ancien analyste commercial senior pour Sony Electronics, Josh Enomoto a aidé à négocier des contrats majeurs avec des sociétés Fortune Global 500. Au cours des dernières années, il a fourni des informations uniques et critiques pour les marchés de l’investissement, ainsi que pour divers autres secteurs, notamment le droit, la gestion de la construction et la santé.

Share