« Avec le bon état d’esprit, il est possible de dépasser les USA »

L’attaquant français Evan fournier, grande figure de l’équipe de France avec 28 points et 4 rebonds lors de la victoire contre États Unis A l’entame des JO de Tokyo (83-76), il a assuré qu' »avec la bonne mentalité » il est possible de battre l’équipe américaine, qui n’a plus perdu aux Jeux depuis 2004.

« C’est une grande victoire pour nous, nous devons montrer aux gens que ces gars-là peuvent être battus, qu’avec la bonne mentalité, vous pouvez le faire », a déclaré le joueur français, qui a expliqué que, contrairement à quand ils les ont battus en quarts de finale de les Coupe du monde de Chine 2019Cette fois, ils n’ont pas célébré car il ne s’agit que d’un duel en phase de groupes.

« La différence de la célébration, c’est que c’est la phase de groupes, nous pouvons encore rentrer à la maison, c’était un quart de finale, c’est différent », a-t-il expliqué. Fournier aux questions de la presse au Saitama Super Arena.

L’outsider français a souligné qu’il s’en tenait à son plan de match comme clé de la victoire. « Fue un buen partido para nosotros, empezamos bien, con el plan de juego, hicimos una buena ejecución, ellos fueron agresivos pero mantuvimos el plan, intentamos no perder balones y tuvimos buenos tiros. Fue un buen partido y ahora vamos al siguiente », il a résumé.

Interrogé sur le rôle de premier plan qu’il occupe en équipe de France par rapport à son poste dans son club, le Boston
Celtics de la NBA, Fournier expliqué qu’il est ici considéré comme la référence de l’équipe.

« Ici l’équipe veut que je marque, ils recherchent mes coups, en NBA j’ai un autre rôle », a-t-il expliqué. Fournier, qui a nié que de telles actions soient un moyen de se justifier sur le plan personnel.

« Non, rien de tout cela, un match FIBA ​​ou un match NBA sont totalement différents », a-t-il tranché.

Share