Avis sur CD – Ischémique ischémique

Pas d'image

(Indépendant)

01. Croûtes

02. Sortez de l’enfer

03. Illusion de l’humanité

04. Jardin de dispersion

Un effort entièrement de bricolage de ces mécréants canadiens, “Ischémique” est le genre de disque de boue dépouillé et bouillonnant que les gens cherchent rarement à faire plus. Cela aide probablement que tout cela pue absolument la claustrophobie et le sentiment d’être cerné impuissant: la dernière année en un mot sombre et violent, en gros.

Ouverture brutale “Scabs” est assez agréable; c’est une dalle vicieuse et imposante de métal noirci titubant, fouettant plusieurs genres adjacents avant de s’installer sur une souche barbare de destin mortel qui n’était présente que par intermittence sur ISCHÉMIQUEde “Stagnation et malheur” débuts il y a deux ans. Ce qui suit prend cette formule et l’étend à un point de rupture euphorique. “Sortez de l’enfer” prend une langueur atroce comme point de départ, permettant des rafales occasionnelles d’explosions frénétiques de métal noir, mais il est principalement concerné par la sombre et lente combustion du destin, comme on le voit à travers un prisme d’indulgence désespérée et lysergique.

“Illusion de l’humanité” est encore plus déchirant. Grâce en partie à la production brute et intime, c’est un cauchemar de 11 minutes rendu sonore, passant d’une spirale descendante de discorde à une autre, comme l’enfant mutant lobotomisé de MA FEMME MOURANTE et SORCIÈRE BRÛLANTE, mais en quelque sorte encore moins joyeux. Le muscle death metal qui sous-tend les parties les plus lourdes de cet album est évidemment celui qui ISCHÉMIQUE sont instinctivement attirés par la flexion, mais c’est les éboulis cassants du nord gelé qui informe les moments les plus émouvants et les plus troublants de ces chansons, notamment le sprint aux yeux fous et au bourdonnement de guêpes qui éclate avant “Illusion de l’humanité” se termine par un autre riff de boue stéroïdien géant.

Reverb trempé et mélancolique, une guitare solitaire inaugure l’extravagance de clôture de 22 minutes de “Jardin de dispersion”. C’est là qu’il devient plus qu’apparent que ISCHÉMIQUE sont un peu spéciaux, car leur spectacle d’horreur à pollinisation croisée est autorisé à tourner en roue libre, bien que toujours au même rythme écrasant, d’escargot. Là où la plupart des fanfares funèbres embellissent leur misère avec des nuances de mélancolie et de romance, ISCHÉMIQUE sont, musicalement parlant, à genoux dans le caniveau et crachant sur les étoiles. Passant d’un taux de désabonnement mortel et syncopé à un autre intermède de guitare encore plus obsédant, “Jardin de dispersion” puis plonge encore plus loin dans l’abîme du découragement, des schémas mélodiques vexés pleuvent sur des riffs grandioses et un sentiment austère mais absorbant que c’est le son d’un groupe qui perd son esprit collectif dans l’enfer sombre d’une salle de répétition sans air. Non sans précédent, c’est toujours l’un des sons les plus captivants disponibles. Ne vous attendez pas à un léger soulagement.

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens «Signaler à Facebook» et «Marquer comme spam» qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox (@) gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de “cacher” les commentaires qui pourraient être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de “bannir” les utilisateurs qui enfreignent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires masqués apparaîtront toujours à l’utilisateur et aux amis Facebook de l’utilisateur. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur “banni” ou contient un mot sur la liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur “banni” ne seront visibles que par l’utilisateur et les amis Facebook de l’utilisateur).