Azumah Nelson regrette que le match revanche avec Salvador Sánchez n’ait pas eu lieu

(Photo : The Ring Magazine / .)

Il y a 39 ans, un jeune combattant africain a reçu une opportunité de départ contre le champion poids plume le plus dominant de l’époque, Salvador Sánchez. Il avait peu de temps pour se préparer puisque c’était quelque chose qui se présentait pour le moment, mais même ainsi, il n’allait pas tourner le dos à un défi aussi inattendu.

Inutile de dire que ce jeune homme avec seulement 13 combats a mené une guerre qui a fait suer le champion, qui a culminé les hostilités avec un KO au tour 15. C’était la neuvième défense du titre poids plume que le Mexicain avait fait. Malgré la défaite, l’Africain a laissé un bon goût dans la bouche des participants et de ceux qui dirigent l’entreprise. Trois semaines plus tard, Sánchez meurt dans un accident de la circulation spectaculaire, laissant le titre vacant.

Des années plus tard, Azumah Nelson (nom de ce guerrier africain) exprima ses regrets et ce qu’il aurait voulu :

«Salvador Sánchez était un grand champion, un grand combattant, nous nous sommes battus et il a gagné le combat. Trois semaines plus tard, j’ai appris l’accident et j’étais très triste. Je me suis rendu au Mexique pour ses funérailles et j’espère qu’il repose en parfaite paix. J’aurais aimé que cela dure plus longtemps pour faire un autre combat et forger une amitié, mais Dieu l’a appelé à ses côtés et contre cela rien ne peut être fait ».

Pour ceux qui ne le savent pas, Azumah Nelson est considéré comme le meilleur boxeur africain de l’histoire. Il était un champion poids plume et super poids plume. Il a fait 19 défenses entre les deux ceintures, a remporté 18 combats pour le titre mondial.

Parmi ses victimes se trouve le grand Wilfredo Gómez qu’il a mis KO, les anciens champions Juan Laporte, Gabriel Ruelas, Jesse James Leija et Genaro Hernández. Il est membre du Hall of Fame depuis 2004. Sans aucun doute un grand boxeur et un meilleur être humain.

Share