Badminton | Jeux Olympiques : Clara Azurmendi, avant ses débuts olympiques : « J’espère que mes émotions ne feront pas le poids »

Clara Azurmendi a hâte de disputer ses premiers Jeux Olympiques ce samedi. « Je ne ressens aucune pression pour être ici, maintenant pour tout donner et en profiter », dit-il avec un sourire. Elle n’a pas été effacée depuis qu’elle a appris qu’elle était qualifiée pour l’épreuve olympique. Il n’en a pas perdu un avec sa famille, mais toujours à travers la télévision. Cette fois, elle sera celle de l’autre côté de l’écran, la protagoniste.

« Ce seront de très grosses émotions et j’espère être concentré. J’espère que mes émotions ne me pèsent pas et que je les maîtrise. Je me souviens des gens qui me soutiennent toujours et qui ne peuvent pas être ici. Le mieux que je puisse faire est de faire de mon mieux et de me battre pour la victoire« , dit le Donostiarra.

Soyez sur un nuage et essayez de savourer et de profiter de chaque minute de ces Jeux: au village olympique, à l’entraînement… « J’attends avec impatience samedi, sortir jouer et commencer le tournoi. Les nerfs se font remarquer à l’intérieur, ils commencent déjà à apparaître « Il reconnaît en souriant.

« L’objectif est d’aller match par match. Il y a deux et une seule des passes de groupe. Elles sont compliquées et il faut les combattre. Faire de mon mieux en jouant », promet-il.

Pablo Abi

Pablo Abin et Clara Azurmendi, lors d’une conférence de presse du COE.

La confirmation de votre qualification olympique Elle l’a reçue chez elle à San Sebastian, où elle se concentrait avec l’équipe nationale de badminton. J’attendais depuis des jours que cela devienne officiel. « Jusqu’à ce que je le voie, je n’y crois pas », a-t-il avoué auparavant.

« Quand j’ai entendu pour la première fois : ‘Clara, tu vas à Tokyo’, j’ai été choqué. Dans ma tête, c’était impossible aujourd’hui. Cela m’a coûté de l’assimiler », reconnaît-il alors.

C’était le prix de nombreuses années de travail et d’efforts. La Donostiara a quitté son pays natal à l’âge de 14 ans pour se rendre au Centre de Haute Performance de Madrid pour s’entraîner. Il a quitté le programme « Champion Wanted », visant à reconnaître de nouveaux talents.

Share