Badosa avance au huitième; Bertens éliminé

01/05/2021 à 22:35 CEST

.

Le numéro un au monde, l’Australien Ashleigh Barty, a survécu à la résistance du slovène Tamara Zidansek pour se qualifier pour les huitièmes de finale du tournoi de Madrid, qui s’est terminé pour le champion en titre, le Néerlandais Kiki bertens, battu par le Russe Veronika Kudermetova.

Le seul Espagnol de l’équipe féminine, Paula Badosa, a remporté sa deuxième victoire dans le tableau principal de Madrid et s’est qualifié en huitièmes de finale aux dépens de la Suisse Jil Teichmann.

Barty il accomplit et progresse dans la Magic Box et rencontre la championne de Roland Garros, la Polonaise Iga Swiatek qui s’est débarrassée de l’Allemande Laura Siegemund.

Le tournoi féminin de la WTA 1000 à Madrid préserve le Tchèque Petra Kvitova, le seul à avoir remporté trois trophées dans la compétition. Il pourrait avec l’ancien numéro un mondial, l’Allemand Angélique Kerber. L’anglais Johanna Konta Elle était une autre des têtes de série qui a quitté la compétition comme la gagnante de l’Open des États-Unis en 2017 et finaliste à Roland Garros un an plus tard, l’Américaine Sloane Stephens.

Le numéro un au monde, l’Australien Ashleigh Barty, a surmonté une première frayeur au deuxième tour du Mutua Madrid Open en ayant besoin de trois sets pour battre Zidansek, 80 au classement, qui a finalement abandonné 6-4, 1-6 et 6-3.

Barty jouera avec le polonais Iga Swiatek, qui avait besoin de onze balles de match avant de battre l’Allemande Laura Siegemund, de la phase précédente, 6-3 et 6-3.

Swiatek a eu du mal à ouvrir et fermer le match, dans lequel l’Allemand, 14 ans plus âgé, l’a punie avec le revers croisé et avec des attaques ajustées aux lignes.

Le Polonais assume le statut de favori de l’Australien Barty, son prochain rival. “Elle est une favorite, oui. C’est plus facile de suivre cette attitude dans le jeu. Mais voyons ce qui se passe. J’adore jouer sur terre battue. Elle a eu des problèmes dans son jeu lors de ce deuxième tour et je ne sais pas comment elle le fera. Je vais essayer d’en profiter. J’ai des chances sans me soucier de gagner ou de ne pas gagner. Ce ne sera pas mon objectif. Je veux juste jouer un bon jeu et m’amuser à jouer le numéro un, “il a dit.

Kvitova maintient son idylle

Le tchèque Petra Kvitova, celui qui a remporté le plus de titres à Madrid, n’a pas échoué et sera au second tour en battant l’Allemand Angélique Kerber par 6-4 et 7-5.

C’était l’un des matchs les plus marquants de la journée entre deux joueurs avec des records pleins de succès. Le Tchèque, vainqueur cette année à Doha, a accumulé 28 trophées, dont deux de Wimbledon, en 2014 et 2011.

Elle est dans un meilleur moment que l’Allemande, devenue numéro un mondial il y a cinq ans et dont les dix-huit succès incluent l’Open d’Australie et l’Open des États-Unis en 2016 et Wimbledon deux ans plus tard.

Kvitova cherchera les quarts de finale contre le Russe Veronika Kudermetova qui a joué dans la grande surprise du tournoi jusqu’à présent en éliminant le champion actuel, le Néerlandais Kiki bertens par 6-4 et 6-3.

Bertens il a laissé derrière lui son histoire d’amour avec la Magic Box. Finaliste des deux dernières éditions, battue par Petra Kvitova en 2018 mais vainqueur un an plus tard, contre la Roumaine Simona Halep, le dixième joueur mondial a été dépassé par un rival plus adapté à la situation.

Kudermetova, qui cette année a débuté son record en remportant à Abu Dhabi, le seul prix de sa carrière, il lui a fallu quatre-vingts minutes pour battre Bertens, avec qui il avait perdu à Saint-Pétersbourg l’année dernière lors de la seule rencontre précédente entre les deux.

Les Britanniques étaient également hors de Madrid Johanna Konta, quinzième tête de série, ce qui n’a guère dérangé le letton Anastasija Sevastova qui a été imposé par un double 6-3. Ce sera le rival de Paula Badosa. L’Espagnol a effectué un retour pertinent pour atteindre le deuxième tour après avoir remporté 5-7, 6-1 et 6-2.

L’Américaine a dit au revoir à la Caja Mágica Sloane Stephens qu’il n’a pas pu éviter la réaction et le retour du Tunisien Ons Jabeur (4-6, 6-1 et 6-3) pour atteindre le deuxième tour du Mutua Madrid Open, où il participe pour la première fois.

Stephens, vainqueur de l’Open des États-Unis en 2017 et finaliste à Roland Garros un an plus tard, elle n’a pas pu prolonger sa neuvième participation à Madrid, où elle était demi-finaliste lors de la dernière édition.