Beaucoup de possession mais peu de présence en attaque

27/09/2021 à 21:11 CEST

Carles Rosell

Michel Sanchez a terminé « obscurci » avec le 0-0 que son équipe a engrangé dimanche à Oviedo. Pas à cause du résultat, car à la fin de la journée Gérone a ajouté le premier point en tant que visiteur de la saison à la Tartiere. Mais oui avec le jeu qui leur est propre. L’idée que vous voulez transmettre ne fonctionne pas tout à fait. Il est interprété à mi-chemin. La possession est rouge et blanche, mais elle est de très peu d’utilité car en attaque, l’équipe est totalement inoffensive. L’équation ne sort pas. L’équipe qui enchaîne le plus de passes est celle qui botte le moins. Et il est donc impossible que les résultats escomptés arrivent.

Après sept jours, 3 467 sont les passes que les joueurs de Gérone enchaînent. Une moyenne de près d’un demi-millier de passes par matchou. Cela augmente directement la possession du groupe, qui gagne généralement cette section chaque week-end. Cependant, cela ne signifie pas que le domaine est toujours pour ceux de Michel. C’était clair à Oviedo. Malgré le ballon, il a souffert, surtout en première mi-temps, à cause de la verticalité d’un rival qui contrôlait à tout moment la situation et profitait de bonnes occasions de marquer.

C’est curieux car malgré de nombreuses passes de ballon, les joueurs de Gérone finissent à peine. Il y a 53 tirs dans cette Ligue. Seules Fuenlabrada (51) et Carthagène (44) accumulent moins. Ceux qui tirent le plus sont à des années-lumière : Saragosse (80), Sporting (79) et Malaga (76). Sur ces 53 tirs, moins de la moitié ont été dirigés entre les trois couleurs : 24. Cela explique pourquoi Gérone est le troisième pire buteur de la catégorie avec 5 buts.

Share