Belmonte complique sa présence dans les 400 styles aux Jeux de Tokyo

26/06/2021 à 21:02 CEST

.

Mireia Belmonte, de bronze aux derniers Jeux Olympiques de Rio, sa présence dans les 400 styles aux Jeux de Tokyo a été notamment compliquée, après n’avoir pas atteint ce samedi le minimum requis pour participer dans la capitale japonaise lorsqu’il a terminé troisième du meeting Settecolli à Rome avec un temps de 4: 39,37 minutes.

Belmonte, qui a eu sa dernière chance d’atteindre le minimum olympique dans la capitale romaine, est resté 84 centièmes du temps requis -4 : 38,53- malgré la réduction de son meilleur record de la saison de près de trois secondes.

Une progression qui n’a pas permis aux Badalones d’atteindre le minimum A, donc la présence de Belmonte à Tokyo dans le test des 400 styles, cela dépendra de ne pas être couvert de nageurs qui ont le minimum A au nombre maximum d’inscriptions.

Et que, parfois, Mireia Belmonte, qui comme toujours est passée du moins au plus, semblait en mesure d’atteindre le minimum.

Mais même le retour final du nageur espagnol, qui occupait la septième position au milieu de l’épreuve, n’a pas permis à Belmonte de réaliser le temps requis.

Comme il n’a pas réussi à tenir tête aux Hongrois Katinka hosszu, l’actuel champion olympique, mondial et continental, qui a gagné avec un temps de 4: 36.31 minutes, trois secondes de moins que l’horloge signée par Belmonte.

Plus loin se trouvait l’autre représentante espagnole en finale, la jeune femme Alba Vazquez, actuel champion du monde junior, qui a terminé dixième avec une note de 4: 51,71.

Un résultat qui complique la présence de Mireia Belmonte dans le long test de styles aux Jeux de Tokyo, où la Badalonese a déjà assuré sa présence dans les 800 et 1500 nage libre.

Belmonte, qui a interrompu sa concentration en hauteur dans la RCA de la Sierra Nevada pour concourir dans la capitale italienne, reviendra nager ce dimanche à Rome dans le 200 papillon, dans lequel les Espagnols chercheront à atteindre le minimum qui lui permet de défendre l’or qu’il a conquis il y a cinq ans aux JO de Rio.

Share