Benoît Sokal, le créateur de la saga populaire de jeux vidéo Syberia, décède à 66 ans | Jeux

Triste nouvelle pour les fans de jeux vidéo : l’un des auteurs les plus reconnus du secteur est décédé ce week-end.

De nombreux artistes du monde de la bande dessinée collaborent à la conception graphique de jeux vidéo, mais il n’est pas habituel qu’ils deviennent également producteurs et concepteurs du jeu lui-même. Benoît Sokal était l’un d’entre eux.

Le célèbre caricaturiste belge et L’auteur de la saga d’aventure acclamée Syberia est décédé vendredi 28 mai dernier, à l’âge de 66 ans, victime d’une longue maladie.

Sokal a été un véritable pionnier lorsqu’il a conçu en 1999 le jeu vidéo Amerzone. Mais il entrera dans l’histoire pour son excellente saga d’aventure graphique Syberia, où Benoît Sokal a laissé son empreinte avec la conception artistique extraordinaire des graphismes, et des intrigues très bien conçues pleines de personnages intéressants, et des intrigues originales qui ne sont pas inspirées par d’autres, comme cela arrive trop souvent.

Benoît Sokal est né à Bruxelles en 1954, et a étudié à l’Académie royale des beaux-arts de la capitale belge.

Il est devenu un auteur connu avec sa saga comique Inspecteur Canardo, où un canard anthropomorphe friand d’alcool, de tabac et de femmes tente de gagner sa vie en tant que détective privé. Il a ensuite publié 23 albums.

Mais à la fin du 20e siècle, il commence à s’intéresser aux jeux vidéo, créant Amerzone et, tout particulièrement, l’aventure graphique Syberia, parue en 2002. A remporté plusieurs prix Aventure de l’année et aussi pour son design artistique, et a dépassé les 500 000 exemplaires vendus, devenant un classique.

Nous avons passé quelques jours à jouer avec la RTX 3080, la carte graphique la plus puissante du marché à l’heure actuelle, pour vous apporter notre analyse sur cette bête capable de déplacer des jeux TOP à la plus haute qualité avec 4K, 60 fps et ultra ray tracing.

Le succès de ce premier titre a donné lieu à deux suites, et un nouveau chapitre, Syberia : le monde d’avant, sur laquelle Benoît Sokal travaillait activement avant de s’éteindre. Sa publication est prévue pour cette année.

Triste nouvelle pour les fans de bandes dessinées et de jeux vidéo. Nous sommes laissés par l’un des artistes qui a su implanter sa propre empreinte dans le graphisme des jeux vidéo, un style académique qui s’inscrit dans la lignée des grands dessinateurs belges du 20ème siècle.

Repose en paix, Benoît Sokal.

Share