Biden félicite Tlaib alors qu’elle pousse le mouvement antisémite BDS ⋆ .

Le président Joe Biden a fait l’éloge de la représentante démocrate du Michigan Rashida Tlaib lors de son dernier voyage dans l’État du Midwest cette semaine, alors que le membre de «l’équipe» exigeait le désinvestissement d’Israël pendant le conflit avec le Hamas.

«Je veux vous dire que j’admire votre intellect, j’admire votre passion et j’admire votre souci pour tant d’autres personnes», a déclaré Biden dans une usine Ford à Dearborn. “Vous êtes un combattant, et Dieu vous remercie d’être un combattant.”

Au cours du même voyage, Tlaib a affronté Biden sur le tarmac de l’aéroport de Detroit et aurait demandé au président de condamner Israël et de soutenir les Palestiniens. L’approche de Biden alors qu’Israël fait face à ses pires attaques depuis des années de la part du groupe terroriste palestinien Hamas est restée largement en sourdine, le président se contentant de dire qu’il espérait que le conflit prendrait fin rapidement tout en professant le droit de l’État juif à la légitime défense.

Mercredi, Biden a déclaré au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu que la Maison Blanche s’attendait à «une désescalade significative aujourd’hui» pour parvenir à un cessez-le-feu.

Les éloges du président à l’égard de Tlaib suivent quelques jours à peine après que la membre du Congrès du Michigan a réitéré ses appels à se désengager d’Israël et condamné la nation comme embrassant l’apartheid, des éléments dont elle a dit qu’ils existaient aux États-Unis.

«Ce que nous disons aux Palestiniens qui luttent contre l’apartheid, c’est la même chose qui est dite à mes voisins noirs et aux Américains qui luttent contre la brutalité policière ici», a-t-elle déclaré à la Chambre.

Tlaib, le premier membre du Congrès d’origine palestinienne, a longtemps été l’un des plus féroces défenseurs du Hamas, qualifiant Netanyahu d ‘«apartheid en chef» et exigeant que les États-Unis cessent de «permettre» Israël alors que les Israéliens font face aux attaques à la roquette du Hamas.