Billie Eilish admet avoir été victime d’abus lorsqu’elle était plus jeune – Las Noticias de Chihuahua – Intrelíneas

La chanteuse américaine Billie Eilish a admis la semaine dernière lors d’une interview avec le magazine britannique Vogue qu’elle avait été victime d’abus lorsqu’elle était plus jeune.

Eilish, 19 ans, a été interviewée après la sortie de sa nouvelle chanson, ‘Your Power’, qui, selon la chanteuse, est une «lettre ouverte aux personnes qui profitent de [de los demás], principalement des hommes ».

“[La canción] il ne s’agit pas vraiment d’une personne. Vous pourriez penser, “c’est parce qu’elle est dans l’industrie de la musique”; non, mon ami. C’est partout », a déclaré Eilish. «Je ne connais pas une fille ou une femme qui n’a pas eu une expérience vraiment étrange ou mauvaise. Et les hommes aussi: ils profitent constamment des petits enfants », a-t-il affirmé.

Le lauréat d’un Grammy a également déclaré qu’avant «je ne comprenais pas pourquoi l’âge comptait». «Bien sûr, vous pensez de cette façon quand vous êtes jeune, parce que c’est le ‘plus vieux’ que vous ayez jamais été. Vous vous sentez très mature et vous savez tout. […] Mais les gens oublient que tu peux grandir et réaliser toute la putain de merde que tu as traversée quand tu étais plus jeune », a affirmé Eilish.

La chanteuse a choisi de ne pas révéler les détails de ses propres abus, sauf pour dire que la personne responsable n’appartenait pas à l’industrie de la musique, et estime que le présenter comme quelque chose d’exceptionnel irait à l’encontre de son objectif de souligner à quel point les abus sont courants.

Selon Eilish, “peu importe qui vous êtes, quelle est votre vie, votre situation, avec qui vous vous entourez, à quel point vous êtes fort, à quel point vous êtes intelligent.” «Ils peuvent toujours profiter de vous. C’est un gros problème dans le monde de la violence domestique ou du viol d’enfants: il y a des filles qui avaient beaucoup de confiance et une forte volonté et se retrouvent dans des situations où elles disent: «Mon Dieu, suis-je la victime ici?». Et c’est tellement honteux, humiliant et démoralisant d’être dans cette position de penser que l’on en sait beaucoup et de se rendre compte qu’en ce moment on est maltraité », a déclaré le chanteur.