Bon sang, c’est A No-go ! :( Les ​​pourparlers se terminent sans accord concernant la révision de la police bipartite ⋆ 10z viral

La représentante Karen Bass, D-Calif., le sénateur Tim Scott, RS.C., et le sénateur Cory Booker, DN.J. mènent depuis des mois des négociations bipartites sur la réforme de la police. Ces pourparlers sont maintenant terminés sans accord.
.

* Voici la mauvaise nouvelle que nous craignions d’entendre concernant les pourparlers bipartites visant à réviser les tactiques et la responsabilité de la police.

Le Wall Street Journal, citant un haut négociateur démocrate, affirme qu’ils ont pris fin sans aucun accord avec les législateurs incapables de parvenir à un compromis à la suite des manifestations nationales déclenchées par les meurtres de Noirs américains par des agents des forces de l’ordre.

Le rapport indique que le sénateur Cory Booker (D., NJ) a déclaré mercredi qu’il avait appelé le sénateur Tim Scott (R., SC) pour lui dire que les démocrates avaient fini de négocier après que Scott n’ait pas accepté leur offre finale.

AUTRES ACTUALITÉS SUR EURWEB : Joy Reid qualifie la couverture médiatique de l’affaire Gabby Petito de « syndrome de la femme blanche manquante »

Comme cela a été largement rapporté plus tôt cette année, les négociations ont été menées par Booker et Scott ainsi que par la représentante Karen Bass (D., Californie). Un précédent effort pour adopter des règles de police s’était soldé par une acrimonie partisane avant les élections de 2020, mais le trio avait été optimiste quant à la possibilité de parvenir à un compromis cette année en se concentrant sur les domaines d’accord entre les deux parties.

Au fur et à mesure que les pourparlers avançaient, les législateurs n’ont pas été en mesure de résoudre les différends sur la manière dont les policiers devraient être poursuivis et tenus responsables, notamment s’il fallait modifier ou éliminer une doctrine juridique connue sous le nom d’immunité qualifiée qui protège les policiers contre les poursuites. Les démocrates étaient en faveur de changements plus radicaux, tandis que les républicains recherchaient des mesures plus progressives. Même les domaines sur lesquels ils se sont largement mis d’accord, comme la limitation du transfert de matériel militaire aux départements locaux et l’utilisation de mandats d’interdiction de frapper, se sont heurtés à l’opposition lors de la rédaction du texte, selon des personnes proches du dossier.

Obtenez PLUS de cette histoire au Wall Street Journal.

Share