Boris Johnson «n’écarte rien» car il admet que la variante indienne le rend «anxieux» VIDEO | Politique | Nouvelles

Boris Johnson a déclaré à Sky News que des réunions se tiendraient jeudi pour discuter de la variante indienne et esquisser un plan sur la façon d’y remédier. Le Premier ministre a ajouté qu’il pensait toujours que le Royaume-Uni était actuellement sur la bonne voie pour rouvrir le 21 juin.

M. Johnson a déclaré: «C’est une variante de préoccupation, nous en sommes inquiets.

«Cela s’est répandu, pour le moment, il existe un très large éventail d’opinions scientifiques sur ce qui pourrait arriver.

«Mais nous voulons nous assurer que nous prenons toutes les mesures prudentielles ou prudentes maintenant que nous pouvons prendre.

«Il y a des réunions en cours aujourd’hui pour examiner exactement ce que nous devons faire.

« Il y a une gamme de choses que nous pourrions faire, nous n’excluons rien. »

Le Premier ministre a ajouté: «Il y a une gamme de choses que nous pourrions faire, nous voulons nous assurer que nous nous en emparons.

« De toute évidence, il y a des tests de surtension, il y a un traçage de surtension. »

Il a poursuivi: «Si nous devons faire autre chose, alors, bien sûr, le public voudrait que nous n’excluions rien. Nous avons toujours été clairs que nous serions guidés par les données.

« Pour le moment, je ne vois rien qui me dissuade de penser que nous pourrons aller de l’avant lundi et même le 21 juin, partout, mais il y a peut-être des choses que nous devons faire localement et nous n’hésiterons pas à les faire si c’est le conseil que nous recevons. « 

Plus à venir…

Share