Brahim : « Si je devais choisir, je préfère jouer au milieu plutôt que sur les ailes »

Brahim a été une révélation pour l’AC Milan cette saison. Le nouveau numéro 10 du club s’est admirablement comporté en tant que milieu de terrain offensif central partant. Avec 4 buts et 2 passes décisives en seulement 9 apparitions, le joueur de 22 ans ajoute une production finale à son jeu aux multiples facettes. Dans une interview avec un point de vente italien, ‘La Pizarra de Quintana’ Brahim a parlé de sa bonne forme et de ses aspirations pour l’avenir.

Meilleure forme de sa jeune carrière: « Je fais ce que j’aime le plus, jouer au football et m’amuser sur le terrain. Je suis très content de la façon dont cela a commencé et je veux continuer à jouer à un niveau élevé.

La foi de Pioli: « Quand vous avez cette continuité, vous vous sentez plus en confiance, même physiquement, vous vous sentez mieux. Il est très important. J’ai toujours cru en moi et il faut continuer à croire à ce niveau pour donner une dimension supplémentaire à l’équipe.

Rôle à Milan: « J’aime recevoir le ballon aux pieds, tourner, puis faire face à l’adversaire et créer le danger. J’aime jouer entre les lignes, me retourner et avoir cette vision. Les buts et les passes décisives sont un sous-produit naturel et vous aident à devenir plus décisif. J’essaie d’aller au box aussi souvent que possible.

Objectifs de la saison : « Il faut être décisif et en début de saison, toujours avec travail et humilité. Nous avons une assez bonne équipe et je suis un milieu de terrain qui aime améliorer ses coéquipiers. »

Ambidextre: « C’est quelque chose d’inné. Honnêtement, la seule chose dont je me souviens, c’est que quand j’avais quatre ou cinq ans, j’avais déjà une balle au pied. J’aimais jouer seul, car j’avais besoin d’un ballon rien que pour moi. J’ai demandé à ma famille et ils m’ont dit qu’il [being ambidextrous] est quelque chose que j’ai toujours eu. Enfant, j’avais un coach qui nous mettait des chaussettes blanches et noires, l’un était le pied fort et l’autre était le pied le plus faible, pourtant j’ai fait les mêmes exercices avec les deux pieds ».

Vous préférez le centre ou les ailes ? : « Au milieu, je me sens plus à l’aise parce qu’on voit plus d’espaces. J’ai un bon virage et la capacité de gérer les deux jambes me permet de jouer des deux côtés. Avoir cette capacité me donne un avantage. Si j’ai le choix, je préfère jouer au milieu, mais toujours là où le coach me place. « 

Le style milanais : « L’équipe est très bonne, très compacte, on aime attaquer vite et avoir le ballon. On a un jeu diversifié dans lequel on peut avoir le ballon, mais aussi se planter en deux ou trois touches dans la surface adverse. Nous avons des joueurs avec une vitesse incroyable et cela rend mon jeu plus facile. « 

Relation avec Pioli : « Pioli est un très bon entraîneur. Il m’a fait grandir, il m’a beaucoup aidé dans le jeu et son esprit dans le vestiaire, sa passion pour le jeu, s’accordent très bien avec les joueurs qu’il a. Il n’y a que de bons mots envers lui. Nous avons un excellent début de campagne et le dernier était également très bon. « 

Calcio : « J’adore regarder le football et Calcio est l’un de ceux que je regarde. Il y a beaucoup de footballeurs talentueux qui font la différence. Ce ne sont plus des équipes qui s’enferment dans un bloc profond, mais elles joueront de manière agressive d’homme à homme. Atalanta, par exemple, ils marquent l’homme sur tout le terrain, ou encore Hellas Verona, qui joue désormais de manière assez agressive. Le football a changé pour le mieux en Italie et le talent peut être vu et remarqué, bien qu’il ait aussi cette partie plus tactique. J’aime vraiment ce football, je l’aime, je suis très à l’aise ici.“

Ibrahimovic : « La première fois que je suis entré dans le vestiaire, la première personne que j’ai rencontrée était Ibra. La plupart savent déjà comment il est, mais il est incroyable car il aide tous ses coéquipiers et exige le maximum de vous. C’est un leader sur et en dehors du terrain, et ma relation avec lui est très bonne. Il aime mon football et exige plus de moi parce qu’il dit que j’ai beaucoup de talent. Il continue de faire la différence et que dire d’autre d’un footballeur comme Ibrahimovic. »

Objectif Scudetto : « Nous avons très bien commencé et le Scudetto est un objectif, car nous sommes Milan. Il faut aller match par match et continuer dans cette dynamique. Chacun apporte son grain de sable, le groupe est très solidaire. C’est une ligue très compétitive ».

Atteindre l’équipe nationale : « C’est une fierté de représenter son pays, c’est quelque chose d’unique. Nous devons continuer à travailler, continuer comme je le fais, pour que cette opportunité se présente. »

Real Madrid: « Maintenant, je me concentre sur Milan, qui est un grand club, et je ne peux pas en dire plus. Je leur souhaite le meilleur, parce que je suis ici maintenant.

Relation forte avec Zidane : « Oui, c’était une relation forte. Zidane est une légende en tant que joueur et en tant qu’entraîneur, il a également été très bon. L’affection était réciproque, nous nous entendions très bien et je sais qu’il aimait mon football. J’ai travaillé pour pouvoir avoir ces minutes . J’étais très bien avec lui et lui avec moi aussi.

Share