Braithwaite, prix pour la persévérance

26/06/2021 à 20h29 CEST

Martin Braithwaite est le premier joueur de la Barça classé pour Quarts de finale de l’Euro. Votre sélection, Danemark, a battu le Pays de Galles de Gareth Bale (0-4) avec autorité et a exprimé qu’il voulait devenir la grande surprise de la meilleure compétition continentale. Avec un jeu très prudent et le ballon comme protagoniste principal, l’équipe danoise a certifié sa passe pour le match nul suivant dans un match dans lequel, bien que Kasper Dolberg était le protagoniste, l’insistance du footballeur barcelonais a été récompensée dans le temps d’arrêt.

Situé encore une fois à l’extrême droite, Braithwaite était très participatif. Il s’est parfaitement associé à ses coéquipiers, a donné de la profondeur à son équipe et n’a cessé de chercher son premier but au Championnat d’Europe. Il a naturellement assumé son rôle de footballeur important dans l’équipe du Danemark et a pu voir le but pour la première fois du championnat, même s’il a dû persister et être très têtu. Il n’a pas réussi dans les deux occasions claires qu’il a eues, en particulier la deuxième – qui s’est écrasée contre le poteau – mais la troisième fois a fait le charme : reçu un « cadeau » d’Andreas Cornelius, coupé et défini à la perfection avec un pied gauche croisé.

Le quatrième but danois de l’après-midi a nécessité l’intervention du VAR pour être validé, car l’arbitre l’a annulé pour hors-jeu dans un premier temps, mais a fini par remonter au tableau d’affichage. Bien que le duel soit déjà pleinement décidé, Les coéquipiers de Martin l’ont embrassé avec effusion, conscient que leur efficacité sera très importante en vue des quarts de finale contre les Pays-Bas ou la République tchèque. Lui aussi, bien sûr réagit violemment à sa cible et à la fin du match, lorsque les footballeurs se sont approchés du secteur des tribunes où se trouvaient les supporters danois pour célébrer le triomphe.

Au-delà de son objectif, Braithwaite a créé de nombreuses occasions. Sans aller plus loin, le deuxième but de son équipe, clé à l’époque, juste après la pause, est intervenu après un centre de sa part. L’engagement contre le Pays de Galles s’est terminé par 48 interventions, 32 passes avec un taux de réussite de 75%, cinq duels gagnés et deux dribbles. Ceux de Kasper Hjulmand, au vu des quarts, ont récupéré la meilleure version d’un joueur du Barça avec qui la direction sportive, d’ailleurs, n’a pas pour la saison prochaine.

Share