Brexit EN DIRECT : les pêcheurs français prêts pour une nouvelle rébellion en Manche sur les quotas de pêche | Politique | Nouvelles

Un différend sur les licences a initialement éclaté en mai lorsque la France et la Grande-Bretagne ont envoyé des patrouilleurs au large des côtes de Jersey après qu’une flottille de bateaux de pêche français se soit rendue sur l’île en signe de protestation. Un accord intérimaire devait expirer le 30 juin dans le cadre de l’accord de commerce et de coopération du Royaume-Uni avec l’Union européenne, mais il durera désormais jusqu’au 30 septembre.

A moins de deux semaines de la date limite, les pêcheurs français affirment que 169 demandes de permis de Jersey ont été soumises mais que seulement 70 permis ont été délivrés.

La manifestation doit avoir lieu sur la plage de Pirou, à 50 km au sud de Cherbourg.

L’association Plein Mer, qui prépare la manifestation, a déclaré sur Facebook : « Samedi 18 septembre, les pêcheurs de la baie de Granville organisent une journée de mobilisation. Suite aux accords BREXIT, Londres a décidé que seuls les bateaux équipés d’un VMS (tracking system) permettant de prouver l’activité de pêche dans les eaux de Jersey pourraient continuer à y pêcher.

« Les conséquences sont dramatiques – environ 80 bateaux français de moins de 12 mètres sont ainsi exclus des eaux de Jersey.

« Et pour certains bateaux, cette zone détermine plus de 90 % de leur chiffre d’affaires.

« Les pêcheurs artisanaux sont extrêmement inquiets et se sentent impuissants face à l’administration britannique.

Aux termes de l’accord commercial Brexit, les navires français doivent prouver leur histoire de pêche dans les eaux de Jersey.

Mais le gouvernement de Jersey affirme qu’un grand nombre de pêcheurs n’ont pas fourni suffisamment de preuves et ont obtenu un accès restreint en vertu de licences provisoires.

POUR LES DERNIÈRES NOUVELLES DU BREXIT, VEUILLEZ VOIR CI-DESSOUS :

Mise à jour de 7h30: Sir Elton John demande une réunion avec le PM sur les règles de tournée post-Brexit

Sir Elton John a déclaré qu’il avait demandé une rencontre avec Boris Johnson et qu’il était « sur le sentier de la guerre » concernant les problèmes de visa pour les musiciens en tournée dans l’Union européenne.

De nouvelles règles entrées en vigueur au début de l’année ne garantissent pas un voyage sans visa pour les musiciens du bloc et ont fait craindre que les artistes en tournée n’encourent des frais importants dans de nombreux pays qu’ils visitent.

En août, le ministère du numérique, de la culture, des médias et des sports (DCMS) a déclaré qu’il avait négocié avec 19 pays de l’UE pour permettre aux musiciens et interprètes britanniques d’effectuer de courtes tournées sans avoir besoin de visa, mais cela a été condamné par Sir Elton comme un « un rappel de ce que nous savons déjà ».

Share