Brexit news: la France lance un nouvel ultimatum de pêche alors que la dispute explose avec la Grande-Bretagne | Monde | Nouvelles

La ministre de la Mer du pays, Annick Girardin, a déclaré aujourd’hui que le gouvernement de Boris Johnson avait jusqu’à fin octobre pour donner des « garanties » à la République d’Emmanuel Macron. La France « n’acceptera pas » une solution qui ira au-delà de cette date – donnant au Royaume-Uni seulement cinq jours pour résoudre le problème, selon Mme Giardin.

Elle a tweeté : « #Brexit – Cet après-midi, j’ai discuté avec le commissaire européen @VSinkevicius de la question des licences de pêche.

« Mon message est clair : nous voulons des garanties des Britanniques avant la fin octobre. #IWantMyLicensesBack.

Un peu plus tôt, elle a déclaré : « La France veut de la visibilité pour ses pêcheurs.

« C’est-à-dire que je veux des réponses avant la fin du mois.

LIRE LA SUITE: La Pologne pourrait défaire l’autorité légale de l’UE – ce que cela signifie pour le Brexit

Jusqu’à présent, Londres et Jersey ont accordé un peu plus de 200 licences, en deçà des 224 exigées par Paris.

Les pêcheurs de pétoncles affirment avoir été gravement touchés par l’accord de retrait du Royaume-Uni, culminant avec l’envoi de la Royal Navy à Jersey après que des dizaines de bateaux de pêche français eurent bloqué le port principal de l’île, St Helier, plus tôt cette année.

Evoquant ces discussions en cours, elle a déclaré : « Dans le cadre des discussions entre la France, la @EU_Commission et le Royaume-Uni pour l’obtention de licences de pêche dans le cadre de l’Accord de Commerce et de Coopération, et comme c’est le cas régulièrement depuis plusieurs mois, j’ai rencontré l’industrie de la pêche ce matin.

« Nous sommes à une semaine de la date limite fixée par la France pour que le Royaume-Uni obtienne des réponses.

Qu’est-ce que tu penses? Cliquez ici et partagez vos points de vue ci-dessous.

« Je veux donner une visibilité claire aux pêcheurs et leur rappeler que le @gouvernementFR est à leurs côtés. #IWantMyLicensesBack #Brexit. »

Et si les demandes ne sont pas satisfaites, la France s’apprête à annoncer des mesures de rétorsion contre le Royaume-Uni, selon une source gouvernementale.

Le Premier ministre français Jean Castex, qui avait déjà demandé à son gouvernement d’envisager d’éventuelles mesures de rétorsion début octobre, devrait se prononcer prochainement sur ce dossier explosif.

Une source diplomatique française a déclaré : « Il ne fait plus de doute qu’il y aura des mesures (sanctions).

« Les Britanniques ont repris les négociations et ont libéré quelques licences supplémentaires.

« Mais nous ne sommes pas du tout sur la bonne voie. Nous ne sommes pas du tout satisfaits. »

Ils ont également plaidé pour des mesures de rétorsion « concrètes, proportionnées et réversibles » si elles étaient introduites.

Reportage supplémentaire de Maria Ortega

Share