Brun et Wilson, co-leaders dans l’Empordà avec Virto et Gª Heredia sans options

Le troisième jour de Défi Empordà a amené un duel précieux entre Julien Brun et Andrew Wilson. Les Français et les Anglais sont partis avec deux coups d’avantage et ont marqué court, distribuant des birdies en rythme, jusqu’à ce que tous deux signent un retour de 67 coups pour un total de 197, 16 sous le par. Un coup dur est suivi par le Suédois Jens Dantorp, qui a découvert avec un superbe 65.

Borja Virto, qui vendredi a souffert pour passer la coupe, a signé le tour du jour, 64 coups, et est avec 10 sous le par, commandant le peloton espagnol avec Alfredo Garcia-Heredia.

Le duel entre Julien Brun, 29 ans, 5e au classement du Challenge Tour et deux victoires sur le circuit du Challenge, et Andrew Wilson, 27 ans, 23 au classement et aucune victoire à son actif, a été aussi grisant que le vent jour et ensoleillé de l’Empordà. Le duel offrait également un contraste intéressant entre la vitesse avec laquelle Wilson monte sur le ballon et frappe les coups, et le calme et la cadence des mouvements de Brun.

Après la troisième voiture (un Suédois et un Irlandais avec moins 12) et la quatrième (deux Suédois, un Suisse et un Anglais avec moins 11), apparaissent les deux premiers Espagnols. Mérite spécial pour le Navarrais Borja Virto, qui après avoir surmonté la coupe d’un seul coup, a signé la carte du jour, 64 coups, pour se classer moins 10. Même chiffre qu’Alfredo García-Heredia, qui a réalisé un excellent tour pour doubler boguey à partir de 12.

Virto a surmonté la coupure in extremis vendredi et a démarré à 8h20, dans le premier groupe, alors que le soleil venait de se lever à l’horizon. Béni par la joie de se voir vivant ce week-end, il a connu un de ces jours où le golf peut soudain s’avérer merveilleux : 7 birdies, un eagle et deux bogeys pour un total de 64 coups.

« Je ne pense pas qu’il ait joué très différemment d’hier ou d’avant-hier. Je viens de faire pas mal de putts aujourd’hui. J’ai eu un bunker kick pour eagle à 8. Je pense que ça m’a beaucoup aidé car là j’étais encore un peu ralenti par deux mauvais bogeys. Le service m’a donné de la vie, j’ai continué à très bien jouer, j’ai fait plusieurs putts et bien, heureux », a-t-il déclaré.

De son côté, Alfredo García-Heredia, après deux excellents premiers tours de 66 et 65, a suivi dans le sillage de la tête, avec un jeu impeccable, jusqu’au trou 12 : « Il a fait un très bon tour avec 3 birdies, il a été proche des leaders, mais le double bogey du 12. Quand on frappe un très mauvais coup il n’y a rien à faire. J’avais la sortie sur le fairway, distance parfaite pour le bois 5, mais le coup était mauvais, non, le suivant. J’ai été surpris et à partir de là, il m’était difficile de frapper à nouveau de bons coups. Mais bon, au final c’est moins un, sous le par, et voyons si demain je fais un bon tour et rattrape un peu le tournoi », a-t-il déclaré.

Avec moins 8 au total, le catalan apparaît dans le tableau Emilio Cuartero (69). Ils sont suivis de moins 7 par Ángel Hidalgo (67) et Iván Cantero (71). Un peu plus loin se trouvent les ilerdense Carlos Pigem avec moins 4 (73) et le professionnel du RCG El Prat Edouard Rousaud avec moins 3 (71). Avec moins de sensations, Samuel del Val (74) a terminé la journée au pair, et le Catalan Gérard Piris (76) avec un de plus.

Ce dimanche, la dernière et décisive journée de l’Empordà Challenge se déroulera à partir de 8h30 en matchs à 3 joueurs. La fête des dirigeants commence à 12h20.

Share