Bruxelles: la police anti-émeute déployée dans la capitale belge alors que des milliers de personnes assistent à une fête illégale | Monde | Nouvelles

La police anti-émeute, des canons à eau et des gaz lacrymogènes ont été déployés à Bruxelles ce soir après que des milliers de personnes se sont rassemblées lors d’une fête illégale en plein air. Des images choquantes montrent des centaines de membres de la police anti-émeute emménager dans le bois de la Cambre, le plus grand parc du centre de la capitale belge. Plusieurs milliers de fêtards ont participé à la fête illégale connue sous le nom de La Boum 2 en violation des règles de Covid.

Des vidéos publiées en ligne montrent des canons à eau traversant le parc et pulvérisant sur les participants à la fête alors que la police anti-émeute tentait de disperser le rassemblement.

Certains fêtards ont pu être vus en train de lancer des canettes et d’autres projectiles sur la police anti-émeute.

À 17 h 25, heure locale, la police bruxelloise a annoncé sur Twitter qu’elle procéderait à l’évacuation du parc.

Ils ont dit que les fêtards ne respectaient pas les réglementations Covid, telles que les masques faciaux et les mesures de distanciation sociale.

JUST IN: le chaos en France alors que les manifestations éclatent à travers le pays – la police charge les foules

Selon les rapports locaux, de nombreux manifestants ont qualifié les mesures prises par la police de “disproportionnées”.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo avait auparavant exhorté les gens à ne pas assister à la fête, qui a attiré plus de 9 000 participants sur Facebook.

Après des discussions avec les autorités belges, le géant des médias sociaux a bloqué la page de l’événement jeudi cette semaine.

Reportant en direct de Bruxelles, Adam Parsons de Sky News a déclaré: «Ce parc, c’est le poumon au milieu de Bruxelles.

Il a ajouté: «Alors que la police se déplaçait cet après-midi, quatre canons à eau ont tiré sur la foule et il y avait beaucoup de gaz lacrymogène.

«Il y a encore des poches de gens qui organisent une fête et une manifestation.

“C’est une expression de frustration. La troisième vague est toujours avec nous en Belgique.”

L’événement était une «suite» à une fête similaire organisée comme une blague du poisson d’avril le 1er avril, qui a attiré des milliers de personnes au bois de la Cambre et s’est également soldée par des émeutes.