Bull Run : Sensex dépasse les 60 kilomètres ; L’Inde toujours la saveur de la saison

sensex, économie indienne, marchés, réduction des achats d'obligations par les banques centrales, hausse des taux d'intérêt dans certains pays émergents, indices de référence, Nifty50Les investisseurs semblent prêts à prendre des risques même si l’Inde est désormais un marché très cher

Vendredi, le Sensex a dépassé la barre des 60 000 alors que les investisseurs ont ignoré les inquiétudes des banquiers centraux se retirant de leur position accommodante et ont continué à parier sur la reprise de l’économie indienne. Les deux indices de référence ont clôturé la séance à des niveaux record sans se laisser décourager par la possibilité d’un ralentissement brutal en Chine ou d’achats d’obligations plus modestes par les banques centrales, augmentant les taux d’intérêt dans certains marchés émergents.

Les investisseurs semblent prêts à prendre des risques même si l’Inde est désormais un marché très cher. Le Nifty50 se négocie actuellement à un multiple cours/bénéfice (PE) de 22,6 fois ses bénéfices prévisionnels à un an, selon Bloomberg. C’est une prime de 24 % par rapport à la moyenne quinquennale, contre 13,9 fois pour le Taiex de Taïwan et 11,1 fois pour le Kospi en Corée. Le Jakarta Composite se négocie à 15,40 fois, le Bovespa à un multiple de 8,2 fois, selon les données de Bloomberg.

Les stratèges ne voient pas de changement majeur dans les moteurs à court et moyen terme du marché. «Nous nous attendons à une forte reprise économique et des bénéfices et à une situation stable de Covid-19 pour soutenir le marché à court terme. Nous ne voyons aucun changement dans les récits à moyen terme de l’Inde, y compris des données démographiques favorables et un cycle d’investissement probablement pluriannuel mené par les dépenses en capital des entreprises et des ménages », avait écrit plus tôt cette semaine Sanjeev Prasad de Kotak Institutional Equities.

Alors que les investisseurs institutionnels nationaux (DII) ont acheté des actions d’une valeur de 1 milliard de dollars au cours des quatre dernières sessions, les investisseurs de portefeuille étrangers (FPI) ont investi près de 9 milliards de dollars dans des actions indiennes jusqu’à présent cette année sur le dos d’un gros 23,4 milliards de dollars en 2020.

Certains marchés ont connu des sorties cette année comme la Corée du Sud d’où 25,1 milliards de dollars ont été retirés, Taïwan qui a signalé des sorties de 15 milliards de dollars et le Vietnam d’où près de 2 milliards de dollars ont été retirés entre janvier et maintenant.

Alors que le Sensex a clôturé à 163,11 points, soit 0,27% de plus à 60 048,47, le plus large Nifty50 s’est établi à 17 853,20 points, en hausse de 30,25 points. Le Sensex a gagné 25,8 % jusqu’à présent en 2021 – grâce à des rendements de 15,8 % en 2020 et 14,4 % en 2019 – Infosys et Reliance Industries contribuant à plus d’un quart du gain. Les actions de Bajaj Finserv, le plus performant sur Sensex, ont doublé en 2021 tandis que l’action Tata Steel est en hausse de 97,6%.

« L’augmentation des entrées de FPI à hauteur de 38 milliards de dollars en Inde depuis avril de l’année dernière suggère que les investisseurs étrangers restent confiants dans l’univers diversifié des entreprises indiennes avec ses nombreuses opportunités », a déclaré Aashish Somaiyaa, PDG de White Oak Capital.

Alors qu’il a fallu 609 jours pour le rallye précédent de 10 000 points, le dernier n’a pris que 246 jours. De plus, le temps mis par le Sensex pour gagner les 5 000 derniers points n’était que de 42 jours (contre 204 jours pour les 5 000 points précédents). Pendant ce temps, la branche de gestion de fortune d’UBS a dégradé les actions indiennes et revalorisé les actions taïwanaises dans son portefeuille modèle. Selon UBS, « la reprise rapide de la macroéconomie et des bénéfices du pays est largement intégrée dans la valorisation très riche du marché.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share