Buts et temps forts Espagne – Gerogia

09/05/2021

Le à 22:46 CEST

Jordi Gil – Badajoz (Envoyé spécial)

L’équipe espagnole a arraché l’épine de la défaite contre la Suède en battant la Géorgie au Nuevo Vivero de Badajoz et leur a remonté le moral pour croire à nouveau en une qualification directe pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. L’Espagne est leader provisoire et mettre la pression sur les Suédois avant la journée mémorable de mercredi avec le double duel Kosovo-Espagne et Grèce-Suède.Luis Enrique a proposé un nouveau line-up avec cinq changements par rapport aux onze qu’il a perdus en Suède. Les nouveaux ont apporté de l’énergie contre un rival qui est sorti pratiquement livré en attendant que le moins de buts possibles tombent.

ESP

GÉO

Espagne

Unai Simón (Rober Sánchez, 73′), Azpilicueta, Eric Garcia (Merino, 60′), Laporte (Albiol, 45′), Gayà (Brais, 73′), Rodri, Llorente, Carlos Soler, Ferran Torres (Fornals, 60 ‘), Abel Ruiz et Sarabia

Géorgie

Loria, Chabradze, Kashia, Giorbelidze (Kakabadze, 75′), Azarov (Qazaishvili, 57′), Aburjania (Chakvetadze, 69′), Kankava, Zaria (Mikautadze, 57′), Lochoshvili, Mamuchashvili et Davistashvili (69 liv’Altounash)

Buts

1-0, Gayà (14′) ; 2-0, Carlos Soler (25′) ; 3-0, Ferran Torres (40′) ; 4-0, Sarabie (62′)

Arbitre

Tiago Martins (portugais). TA : Kashia (68′) et Chabradze (81′)

Incidents

Nuevo Vivero (Badajoz), 8 444 spectateurs

Abel Ruiz était la principale surprise au point d’attaque et l’ancien Blaugrana était bien dans le jeu combinatoire, en plus de traîner les centraux pour permettre des entrées depuis la deuxième rangée.

Spectacle de Gayà et Llorente

L’Espagne a commencé renversé sur la gauche avec un Gayà particulièrement actif. L’ailier valencien a remporté le prix pour son insistance à la sortie d’un corner lorsqu’il a épissé le rebond de l’extérieur de la surface et brisé le mur géorgien, après avoir touché le défenseur Kashia.

L’équipe nationale a maintenu son plan après ce but.. Il n’était pas satisfait et a continué à chercher le but opposé avec impatience. L’équipe a joué facilement, est entrée par les côtés et a traversé assidûment avec un Abel Ruiz aux prises avec les adversaires centraux.

La vitesse était l’une des clés de la supériorité espagnole et Marcos Llorente était le meilleur exemple. L’athlète a agi à l’intérieur et a craqué comme un rasoir pour les Géorgiens. Ses débuts étaient imparables et il a marqué le deuxième but, laissant le ballon derrière Soler pour marquer dans la petite surface. Deux matchs en tant qu’international absolu pour Soler et deux buts. On ne pouvait pas demander plus.

Ferran, le buteur fiable

La formule valencienne a continué à fonctionner et un centre Ferran Torres a été connecté au réseau par Gayà, bien que l’arbitre ait annulé le but pour hors-jeu de l’attaquant de Manchester City.

Ferran a grandi au fur et à mesure que le jeu progressait et Picichi de Luis Enrique n’a pas raté son rendez-vous avec le but. Le joueur de l’équipe Che a profité d’une autre pause spectaculaire de Llorente et a marqué d’un tir croisé. L’Espagne a éliminé la Géorgie juste avant la mi-temps.

L’Espagne a abaissé le piston en seconde période. La Géorgie a même mis le pied dans la zone espagnole et Luis Enrique dose des morceaux, à commencer par Laporte. Le match du Kosovo de mercredi commençait à peser. Cependant, les joueurs qui sont venus se rafraîchir ont voulu montrer leur courage et Fornals a excellé avec une passe décisive à Sarabia pour le quatrième.

Lucho a pu faire des probations et, lorsqu’il est passé à Eric Garcia, a placé Azpilicueta comme défenseur central et Llorente est allé à l’arrière droit. Le match était pour les tests et pour qu’Abel Ruiz fasse ses débuts en tant que buteur, mais Loria a déjoué son tir à bout portant. Le passage de Gayà à Brais a une fois de plus modifié l’équipe avec Azpilicueta comme wild card, se plaçant dans le couloir de la gauche.

Le match a même permis les débuts sous balles de la but Rober Sánchez, de Brighton, qui a montré un jeu de jambes appréciable. Le cinquième pourrait même venir dans la remise. Sarabia a marqué mais dans le VAR, ils ont annulé le but pour hors-jeu.

Share