in

Cairn et Air India demandent la suspension d’une procédure judiciaire à New York

cairn, Air India, procédure judiciaire de New York, suppression de l'imposition rétrospective, actifs d'Air India, Taxation Laws (Amendment) Act, 2021, demande conjointe au juge de district américain Paul GardepheLe mois dernier, le gouvernement a promulgué la loi de 2021 sur les lois fiscales (modification), qui supprime toutes ces demandes fiscales rétroactives.

Cairn Energy et Air India ont demandé conjointement à un tribunal fédéral de New York de suspendre la poursuite de la procédure dans le procès américain de la société britannique visant la compagnie aérienne pour l’exécution d’une sentence arbitrale de 1,2 milliard de dollars. Cette décision fait suite à l’adoption par le gouvernement d’une loi visant à supprimer la taxation rétrospective dans le pays, ce qui entraînera en fait le retrait de la demande fiscale de 10 247 crores de Rs sur Cairn, selon des documents judiciaires examinés par PTI.

La société britannique avait remporté une sentence arbitrale internationale contre la perception de ces taxes et cherchait à reprendre les actifs d’Air India lorsque le gouvernement a refusé d’honorer la sentence et de lui payer plus de 1,2 milliard de dollars d’intérêts et de pénalités. Mais, le mois dernier, le gouvernement a promulgué la loi de 2021 sur les lois fiscales (amendement), qui supprime toutes ces demandes fiscales rétrospectives et a accepté de rembourser 7 900 crores de roupies qu’il avait saisis à Cairn pour faire respecter cette demande.

Cairn a indiqué que le remboursement, sans intérêt ni pénalité, lui était acceptable, ouvrant une voie pour régler le différend vieux de sept ans.

Cairn et Air India, dans une demande conjointe adressée au juge de district américain Paul Gardephe le 13 septembre, ont déclaré qu’une suspension des procédures leur donnerait « un délai supplémentaire pour évaluer les effets et les implications » de la législation qui abroge la taxe rétroactive. En échange du crore de Rs 7 900, Cairn abandonnerait les poursuites menaçant des saisies ordonnées par le tribunal de biens du gouvernement indien à l’étranger.

L’une de ces poursuites a été déposée en mai contre la société d’État Air India Ltd, qui, selon Cairn, devrait être considérée comme l’alter ego du gouvernement indien.

“Les règlements d’application sont en cours d’élaboration de règles et prendront un certain temps”, ont déclaré les deux hommes dans la requête demandant la prolongation du délai du 21 octobre pour la présentation des documents de l’affaire et la première conférence préparatoire au procès le 28 octobre. Ils ont demandé au tribunal de “rester toute autre procédure dans cette affaire jusqu’au 31 octobre 2021, et reporter la conférence préalable au procès initiale et, respectivement, la date limite pour que les parties soumettent leur lettre préalable au procès conjointe et leur projet de plan de gestion de l’affaire, pour de nouvelles dates en novembre 2021. »

« Les parties se sont concertées et ont convenu que la suspension facilitera la résolution efficace du différend, conservera les ressources de la Cour et des parties et n’est pas destinée à entraver ou retarder », ont-ils ajouté.

Le 14 mai, Cairn avait intenté une action en justice devant le tribunal de district de New York pour tenir Air India responsable en tant qu’alter ego de la République de l’Inde des obligations du gouvernement en vertu d’une sentence arbitrale étrangère. Le cabinet a déposé séparément une requête devant le tribunal de district du district de Columbia pour reconnaître et exécuter la sentence arbitrale contre l’Inde le 12 février 2021.

Cherchant à réparer la réputation endommagée de l’Inde en tant que destination d’investissement, le gouvernement a promulgué le mois dernier une nouvelle législation pour supprimer 1,1 lakh crore Rs dans les réclamations en suspens contre des multinationales telles que le groupe de télécommunications Vodafone, la société pharmaceutique Sanofi et le brasseur SABMiller, maintenant détenu par AB InBev, et Cairn .

Environ 8 100 crores de roupies collectés auprès des entreprises en vertu de la disposition fiscale supprimée doivent être remboursés si les entreprises acceptent d’abandonner les litiges en cours, y compris les demandes d’intérêts et de pénalités. Sur ce montant, 7 900 crores de roupies ne sont dus qu’à Cairn.

En décembre, un tribunal d’arbitrage international a annulé un prélèvement de 10 247 crores de roupies sur une réorganisation de 2006 des activités de Cairn en Inde avant son inscription. Il a également demandé au gouvernement indien de restituer la valeur des actions saisies et vendues, les dividendes confisqués et le remboursement d’impôt retenu. Ce montant totalisait plus de 1,2 milliard de dollars d’intérêts et de pénalités.

Le gouvernement a d’abord refusé d’honorer le prix, forçant Cairn à identifier 70 milliards de dollars d’actifs indiens des États-Unis à Singapour pour faire appliquer la décision, notamment en traduisant la compagnie aérienne Air India Ltd devant un tribunal américain en mai. En juillet, un tribunal français a ouvert la voie à Cairn pour saisir des biens immobiliers appartenant au gouvernement indien à Paris.

Tous ces litiges seront abandonnés une fois que 7 900 crores de roupies auront été payés, a déclaré le PDG de Cairn, Simon Thomson, à PTI plus tôt ce mois-ci.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

John O’Shea frappe sur un terrain artificiel honteux des Young Boys qui “ne devrait pas être autorisé” en Ligue des champions et insiste sur le fait que les rêves européens de Manchester United ne sont pas terminés après une défaite choc

Le tracker d’activité Amazfit Band 5 n’a pas eu un aussi bon prix depuis longtemps : seulement 24 € pour prendre soin de sa santé | La technologie