Callum Ilott explique son oscillation du “ bouledogue de Churchill ”

La tête tremblante alors qu’il parcourait le circuit de l’Algarve, Callum Ilott admet que ses débuts en Formule 1 étaient un peu inconfortables.

Ilott était en action pour Alfa Romeo lors de la séance d’essais d’ouverture du Grand Prix du Portugal, le pilote de réserve nouvellement signé remplaçant Antonio Giovinazzi pour la séance.

Ilott a parcouru 21 tours avec son meilleur temps avec seulement 0,4 seconde de retard sur son coéquipier et champion du monde 2007 Kimi Raikkonen.

Bien que ravi de rouler lors d’un week-end de Grand Prix, la séance n’a pas été sans soucis pour le pilote britannique.

La Formule 2 a publié une vidéo d’Ilott, qui était finaliste du championnat F2 2020, en action où l’on remarquait que sa tête bougeait constamment.

Son compatriote Oscar Piastri demande au jeune homme de 22 ans: «Que se passe-t-il avec votre tête dans les lignes droites, chef?»

Ilott a répondu: “Juste un peu de vent.”

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Ilott expliqua plus tard à Autosport: «C’était un peu bancal, ça me rappelait le bulldog de Churchill!

«Je pense que c’est assez difficile de trouver l’équilibre, et le casque est beaucoup utilisé pour rediriger l’air, et peut-être avec ma position, c’est un peu différent d’Antonio.

«Ce n’était vraiment à la vitesse maximale que là où il le faisait. C’était un peu inconfortable, mais nous apporterons peut-être des changements pour la prochaine fois. »

Quant à savoir quand la prochaine fois sera, il a dit: «Je ne sais pas, c’est à eux.

«J’espère bientôt, mais je pense que nous devrons discuter un peu plus et voir ce qui se passe. C’était bien d’entrer en début d’année, et j’espère qu’il y aura des opportunités dans le futur.

Et si cela pourrait conduire à un siège de course 2022, le Britannique remplaçant Raikkonen, 41 ans, Ilott a choisi de garder ses pensées pour lui.

Il a déclaré à F1.com: «Il est toujours au sommet.

«Je ne vais rien dire, non. C’est bien d’acquérir de l’expérience et de me mettre dans une position où je peux éventuellement être un candidat.

«Pour le moment, je dois juste travailler sur ce que je fais et continuer à m’y mettre.»

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook.