in

Carla redevient Carla et elle se donne un super jeu

01/06/2021 à 22:27 CEST

Carla Suárez se sentait à nouveau comme une joueuse de tennis. Son combat inlassable pour vaincre un lymphome hodgkinien oublié en avril dernier avait une belle récompense, rejouer un Grand Chelem, Roland Garros, pouvoir dire adieu au tennis comme elle le voulait, sur le court, en compétition et non à l’hôpital chambre.

Ce n’était pas les nerfs qu’il y avait, ou peut-être un peu oui, mais ce qui était palpable sur le court Simonne Mathieu était une grande émotion. On parle du premier match officiel de Carla après un cancer qui, après quelques mois d’entraînement, était prête à affronter son dernier Roland Garros.

Comme on dirait dans ces cas, le résultat a été le moindre, mais la joueuse de tennis canarienne est une battante et sans aucun doute dès qu’elle est entrée sur le court elle l’a fait pour essayer de gagner. Ce n’était pas facile car en face se trouvait la nord-américaine Sloane Stephens, qui n’est pas dans son meilleur moment et occupe actuellement la 59ème position du classement WTA, mais elle a su bien gérer le tempo d’un match qui n’a pas été facile à cause de les circonstances qui l’entouraient. il a fini par gagner par 3-6, 7-6 (4) et 6-4.

Très ferme tout le jeu

Carla a commencé fort, prenant l’initiative du parti, dominant Stephens et profitant des erreurs de son rival pour gagner du terrain. Il a réalisé un 4-1 après une pause dans le quatrième match et avec une autre pause dans le huitième, il a remporté le premier set (6-3).

Dans le deuxième set, Carla est restée ferme sur la piste après plusieurs interruptions de service un tie-break très disputé a été atteint que l’Américain a remporté.

Dans le troisième set, la Canarienne a continué à se battre mais à la fin physiquement elle n’en pouvait plus et a abandonné 3-6, 7-6 (4) et 6-4. Dommage pour la perte, mais la meilleure nouvelle est que Carla redevient Carla.

Sans installation et à un prix abordable : ce climatiseur portable de Cecotec ne coûte que 219 euros | La technologie

Le taux de chômage grimpe à 11,9% en mai, 10 millions d’emplois perdus au cours du mois