Carlos Sainz admet que Ferrari utilise la Styrie comme « test » de pneus

Le pilote Ferrari Carlos Sainz a admis que l’équipe utilisait le GP de Styrie pour essayer de résoudre ses problèmes de pneus, afin de s’améliorer pour la deuxième course à Spielberg.

Sainz et Charles Leclerc ont tous deux subi de graves problèmes de dégradation des pneus avant le week-end dernier au Paul Ricard, le directeur de l’équipe Mattia Binotto ayant admis récemment qu’ils pourraient ne pas être en mesure de corriger complètement leur problème sur certaines courses tout au long de la saison.

En conséquence, Sainz a déclaré que l’équipe pourrait ne pas être en mesure de se concentrer pleinement sur la maximisation des performances de sa voiture, car elle essaie de comprendre comment la SF21 utilise ses pneus.

Avec une deuxième course au Red Bull Ring le week-end prochain, Sainz a déclaré que l’équipe envisageait d’utiliser ce week-end comme un « test » pour s’améliorer pour le Grand Prix d’Autriche de la semaine prochaine.

« Nous abordons cela comme une opportunité de test », a déclaré le pilote Ferrari aux journalistes après le FP2 à Spielberg. « Parce que nous allons passer six jours à courir ici dans deux semaines, cela va nous donner l’opportunité d’obtenir, dos à dos, beaucoup de données.

« Nous avons toujours la semaine prochaine pour corriger la mauvaise direction. Mais en même temps, nous voulons toujours optimiser chaque week-end. Nous nous battons toujours pour le P3 dans le [Constructors’] Championnat.

« Nous avons dit dès le début que cela allait être un problème à moyen et long terme à résoudre, pas une course, tout d’un coup, pour revenir à la normale avec les pneus avant.

« C’était un défi, parce qu’évidemment, vous perdez un peu de concentration sur la performance complète et vous vous concentrez un peu plus sur la compréhension de la voiture, même si la configuration que vous utilisez peut ne pas être entièrement optimisée pour la qualité – vous essayez de vous concentrer sur le problème que nous avons.

« Mais j’espère que d’ici le temps de qualification, nous remettrons tout là où nous voulons qu’il soit et nous obtiendrons des réponses. »

La marchandise Ferrari de Carlos Sainz est disponible via la boutique officielle de Formule 1

Sainz et Leclerc se sont classés P11 et P13 en FP2 en Autriche, ce qui semble être la poursuite de leur chute spectaculaire de la forme ces dernières semaines.

La configuration du Red Bull Ring ayant des caractéristiques différentes de celles du Paul Ricard, l’Espagnol a admis qu’il pourrait être plus difficile d’identifier où l’équipe doit se créer des opportunités à court terme.

« C’est plus difficile, mais notre problème est si évident qu’il est facile de le voir sur nos pneus quel que soit le circuit sur lequel nous allons », a-t-il déclaré.

« C’est une chose positive mais aussi clairement une chose négative parce que nous avons clairement une faiblesse là-bas que nous essayons de corriger sur chaque circuit où nous allons. »

De l’autre côté du garage, Leclerc a déclaré qu’il ne résolvait pas mieux ses problèmes de pneus – mais l’équipe essaie de recueillir autant d’informations que possible pour rectifier ce qu’elle peut.

« Nous essayons différentes choses sur les deux voitures », a-t-il déclaré. « Pour l’instant, nous apprenons pas mal. Que nous ayons une solution à ce qui s’est passé en France – pas encore – mais nous avons essayé beaucoup de choses qui ont été très utiles pour l’équipe, à différents égards.

« J’espère que nous trouverons assez tôt la vraie solution au problème qui s’est produit en France. »

Suivez toute l’action du Grand Prix de Styrie avec le live center PlanetF1

Share