Carlos Sainz savourant la bataille avec “ l’impressionnant ” Charles Leclerc

Carlos Sainz dit qu’il a hâte de voir ce qui rend Charles Leclerc si rapide dans sa Ferrari, ayant été témoin de son talent de loin chez McLaren au cours des deux dernières saisons.

Sainz a parlé de toute la considération de la grille pour le rythme de qualification de Leclerc en particulier, le double vainqueur de la course utilisant sa capacité à faire glisser sa machine 2020 souvent non compétitive à des hauteurs qu’elle n’aurait probablement pas dû escalader le samedi.

«Cependant, cela ne veut pas dire que Sainz n’a pas l’intention de prendre le dessus sur son nouveau coéquipier à la Scuderia.

Il admet qu’il ne sera pas en mesure de se comparer vraiment à Leclerc tant qu’ils ne s’affronteront pas sur la bonne voie, mais Sainz pense que son expérience contre d’autres coéquipiers lui sera très utile pour sa bataille intra-équipe pour le Tenue Maranello.

«Je sais que j’ai affronté des gars comme Max, Nico [Hulkenberg], Lando – qui est ultra-rapide, pour moi l’un des gars les plus rapides que j’ai rencontrés – et je sais de quoi je suis capable contre eux », a déclaré Sainz à The Race.

«Mais mon respect pour Charles est énorme, surtout après ce qu’il a réussi à faire avec cette Ferrari l’année dernière.

«C’était impressionnant pour nous tous, pas seulement pour vous les gars dans les médias, mais aussi pour les pilotes. Nous savions qu’il faisait quelque chose de spécial samedi.

«Je sais que je suis face à l’un des gars les plus rapides, sinon les plus rapides, en qualifications, donc ça me motive. Je suis curieux de voir comment je me compare à lui, comment puis-je aussi m’améliorer, que puis-je apprendre de lui, pour voir pourquoi il est si doué avec la Ferrari pour maximiser le tour.

«Tant que je ne suis pas contre lui, je ne saurai pas pourquoi il est si bon. J’ai donc envie d’apprendre.

La marchandise Ferrari de Carlos Sainz est disponible via la boutique officielle de Formule 1

Sainz a également révélé qu’il pensait qu’un passage à Ferrari était une voie naturelle pour sa carrière.

Bien que vous puissiez garantir que presque tous les pilotes de Formule 1 aimeraient tirer sur le célèbre rouge dans leur carrière, l’ancien homme de McLaren dit qu’il a pu nouer une affinité avec le personnel de Ferrari – avant même de rejoindre l’équipe.

«Je me suis toujours imaginé comme un pilote Ferrari», a-t-il ajouté. «Depuis que j’ai rejoint Toro Rosso et j’ai vu à quel point je m’entendais bien avec les Italiens là-bas et ces trois années ont été très agréables pour moi là-bas et très réussies.

«Depuis, je ne sais pas pourquoi, même sans connaître personne en Ferrari, chaque fois que je voyais un mécanicien Ferrari, j’aurais une conversation avec eux.

«Je me sentais juste proche. Je ne sais pas pourquoi. C’est une sensation étrange. Ça a toujours été comme ça.

«C’est l’équipe nationale d’Italie. C’est une immense culture et je l’apprécie beaucoup. Je suis espagnol et nous avons ce genre d’affinité avec d’autres nationalités latines. Avec les Italiens, je m’entends très bien et les Tifosi sont super gentils avec moi.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!