in

Ce jouet permet aux bébés de publier des selfies sur Facebook

Pour Ivana Kottasova

. – « Petit Bob dit : Bonjour ! »

« Bob éternue ! Comme c’est mignon ! »

“La première glace de Bob !”

Êtes-vous agacé par les fiers parents qui encombrent constamment votre Facebook de photos de leurs nouveau-nés ridés ?

La même chose est arrivée à la créatrice néerlandaise Laura Cornet. Réalisant que les photos de fêtes et de matchs de football sur son Facebook étaient de plus en plus remplacées par des photos de bébés, il pensa : “C’est étrange d’être impliqué dans la vie de quelqu’un qui ne sait même pas que je sais tout de sa vie.” .

Mais ses amis qui étaient parents lui ont dit qu’ils avaient posté ces photos parce qu’ils étaient fiers de leurs jolis bébés et que les partager en ligne avec des amis était inoffensif.

Cornet a remis en question cet argument. Elle a déclaré que ses recherches suggèrent que la moitié des nouveau-nés étaient déjà “visibles” en ligne le premier jour après la naissance. “Mais les bébés n’étaient pas d’accord avec le fait qu’ils aient publié leurs photos en ligne”, a-t-il déclaré.

Cette pensée l’a amenée à créer le “New Born Fame”, un jouet qui permet aux bébés de prendre des selfies et de les publier sur les réseaux sociaux.

Elle a déclaré que son objectif était de lancer un débat sur qui a le droit de publier des photos d’enfants en ligne.

Le mobile, qui contient des jouets en peluche en forme du logo Facebook et de l’oiseau Twitter, est suspendu au-dessus du berceau. Lorsque le bébé l’atteint, l’appareil prend une photo ou une vidéo rapide et la publie automatiquement sur les réseaux sociaux.

Le “New Born Fame” était le projet de fin d’études de Cornet à l’Eindhoven Design Academy, et il a immédiatement provoqué de nombreuses réactions.

Certains se sont mis en colère et ont dit que c’était insensé pour moi d’exposer des bébés sur les réseaux sociaux. Il aimait ça. “Ma réclamation était en cours de test; j’étais très heureuse”, a-t-elle déclaré.

Mamans Facebook

Une étude de Microsoft Research a révélé que 62 % des mères d’enfants de moins de trois ans utilisent Facebook. Plus de 96% de ces « mamans Facebook » ont affirmé publier des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux.

La recherche montre que bon nombre de ces mères appartiennent à la première génération d’utilisateurs de Facebook, qui étaient à l’université lorsque le réseau a été lancé. En vieillissant et en formant leur famille, Facebook a changé avec eux ; par exemple, lors de l’ajout de l’événement de la vie « Attendre un bébé » à un profil.

Cependant, à mesure que le nombre de photos de bébé augmentait, le nombre d’utilisateurs agacés par la tendance augmentait également. Cela a conduit à la création d’applications comme unbaby.me, qui ont permis aux utilisateurs de supprimer les messages de bébé indésirables de leur fil d’actualité.

Envoyer un selfie

Cornet a déclaré qu’il pensait à l’origine que l’idée que les bébés prennent des selfies était “un peu effrayant”.

“Certaines personnes avaient peur car elles pensaient que c’était comme si ‘Big Brother’ surveillait son bébé”, a-t-elle déclaré.

Mais beaucoup d’autres ont aimé le concept et ont voulu acheter le jouet, même si le projet de Cornet représentait une affirmation, une œuvre d’art, et pas tellement un produit commercial.

Actuellement, il est en train de reconcevoir le prototype afin qu’il envoie les photos et les vidéos directement sur les téléphones portables des parents, au lieu des réseaux sociaux. Elle est plus à l’aise avec ce concept.

Mais même Cornet n’est pas sûr s’il voudrait que son bébé, s’il décide d’en avoir un à l’avenir, utilise l’appareil.

“Je ne sais pas. Les choses changent quand tu as des enfants. Tout à coup, les bébés deviennent mignons, donc je ne peux pas garantir que je ne le ferais pas.”

La Chambre des représentants propose une loi pour arrêter la grande technologie

Elías Díaz Rockies jonron neuvième saison (Vidéo)